7 janvier 2015, ce jour où le terrorisme a meurtri la France 

Article envoyé par formulaire – de Quirico

Il y a cinq ans, nos Amis de Charlie hebdo tombaient sous les balles de fanatiques religieux, haineux et sanguinaires. Nous avons envers eux, un devoir de mémoire. Ne les oublions pas. 

Il est important de défendre, mais surtout de reconnaître leur engagement pour la liberté d’opinion et d’expression, pour nous, pour les générations futures. D’après les informations de l’organisme “Reporters sans frontières”, une soixantaine de pays ont établi des lois punissant le blasphème, allant même pour certains d’entre eux jusqu’à la peine de mort. 

Bien entendu comment aussi oublier les victimes de Montrouge et de l’hypermarché Cacher, tombés sous les balles d’lslamistes radicaux. Il est important et primordial que les états, que notre pays, fasse corps comme en 2015 contre l’hydre islamiste. Les attentats de ce mois de janvier 2015 resteront à jamais dans nos mémoires. Charb et ses autres camarades étaient comme des phares, des éclaireurs sur lesquels nous pouvions compter. 

“Vous avez été assassinés par nos plus anciens, nos plus cruels, nos plus bornés ennemis que sont les fanatiques religieux… Mais ils n’auront jamais le dernier mot tant qu’il s’en trouvera pour continuer l’inépuisable rébellion.

Nous nous devons de rendre hommage aux victimes.

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE.