Bilan énergétique.

Communication du bilan énergétique des écoles de juin 2012.

En date du 9 avril 2015 et faisant suite à notre demande, il nous a été remis deux documents relatifs au bilan énergétique du patrimoine communal réalisés par « Défi’nergie ». Le premier document date de juin 2012 est une situation générale énergétique du village, l’autre datant de décembre 2013 est un accompagnement de suivi.

Le premier document, « Cadastre énergétique », fait état :

  • Consommations et dépenses

  • Comparaison aux ratios généraux

  • Premiers commentaires

Et donne conseil concernant :

  • Abonnements

  • Bâtiments

  • Synthèse des préconisations

Bien que très intéressant, il ne nous est pas possible d’en reproduire ici la totalité de son contenu. Cependant, les problèmes de chauffage de l’école maternelle nous incitent à vous communiquer les éléments d’information du dossier relatifs à cette problématique.

En voici quelques extraits,

Ecole élémentaire :

  • Performance du Bâtiment en KWh/EP = 149 749

  • Emission de GES en KgCO2 = 4 876

  • KWhEP/m2 = 253

Concernant l’école maternelle, les chiffres sont respectivement les suivants : 106 180 ; 3457 ; 261.

Commentaire : le groupe scolaire est défini comme poste principal à améliorer. Prépondérance du chauffage (90% de consommation en période hivernale).

Préconisations – école primaire

  • Vérification de la régulation du chauffage, en période hivernale, avant mise en place d’une régulation centralisée.

  • Mise en place de protections solaires efficaces (puits de lumière, vérification ombrage des fenêtres Sud)

  • Mise en place de ferme porte automatique

  • Campagne de réglage des boutons poussoirs

  • Gestion des veilles / arrêts postes informatiques

  • Mise en place de sous-comptage électrique pour suivi

  • A terme, doublage thermique des murs (très efficaces) et pompe à chaleur réversible dans l’extension isolée, en intégrant la gestion.

Préconisations – école maternelle

  • Vérification de la régulation du chauffage, en période hivernale, avant mise en place d’une régulation centralisée.

  • Changement des menuiseries simple vitrage, avec mise en place de protections solaires efficaces.

  • Attention ventilation, en particulier dortoir

surveillance de la qualité de l’air intérieur, obligatoire avant 2015 pour les crèches, écoles maternelles

La mise en place d’une ventilation performante, nécessitera la reprise de l’étanchéité à l’air du bâtiment.

  • Mise en place d’une chaufferie bois, avec le plancher chauffant si opérationnel.

Préconisations – Cantine

  • Vérification de la régulation du chauffage, en période hivernale, avant mise en place d’une régulation centralisée

  • Voir possibilité de régulation de la ventilation

  • Mise en place de protections solaires (puits de lumière, menuiseries Sud)

  • Isolation du chevêtre des puits de lumière

  • Gestion des équipements été (arrêt ECS, armoire froide)

Eco – matériaux

  • Eco bilan positif =disponibilité, déchets, énergie grise, santé …

  • Compatibilité avec le bâti ancien

    • Gestion de l’humidité

    • Absence de barrière étanche à l’humidité

    • Garantie de l’absence de désordres ultérieurs

  • Possibilité de solution type éco matériaux

    • Ecole primaire : Murs + Menuiseries

    • Ecole maternelle : Menuiseries

Energie Renouvelables

  • Photovoltaïque

    • Les écoles possèdent des toitures importantes, pouvant bénéficier des tarifs les plus intéressants, à étudier en fonction des projets (Etude de faisabilité nécessaire pour affiner le projet(technique, financement)

  • Solaire thermique

    • Pas de potentiel d’exploitation sur les sites

    • Effort porté sur la réduction des besoins d’eau

  • Bois-Energie

    • Chaufferie granulé de bois, exploitant le plancher chauffant de l’école maternelle ?

SYNTHESES des préconisations

Actions immédiates

  • Mise en place d’une régulation et d’un zonage du chauffage du groupe scolaire, après vérification des usages actuels

  • Programmation de la ventilation de la cantine scolaire, sous réserve de l’arrêt partiel possible de l’extraction des sanitaires

  • Gestion des équipements durant les inoccupations (frigo)

  • Mise en place de ferme-portes automatiques

Et après…

  • Mise à jour et suivi des abonnements EDF (éclairage et Bâtiments)

  • Optimisation et réglages des heures de déclenchements d’éclairage public

  • Optimisation des consommations d’eau

    • Mesure et réglage des débits, temps de fonctionnement, réglage des appareils, mise en place d’appareils hydro-économes.

  • Régulation de l’école

    • Identification et détermination des besoins (relevé température), aide à la mise en œuvre pour l’installation.

Le bilan du document remis en décembre 2013 ne comporte aucune action réalisée concernant les écoles.

Est simplement mentionné en cours :

Actions prévues en 2015

  • Régulation chauffage école avec pose double vitrage, changement des huisseries

  • Chemin de l’école/HLM EP à reprendre avec dossier FEDER

  • Suivi Enerconso commencée pour une analyse de l’évolution des consommations énergétiques.

Les conseillers de l’opposition.

One Thought to “Bilan énergétique.”

  1. Sylvia

    Hé maintenant?
    Dans un premier temps, nous allons surveiller l’évolution des travaux. Seulement l’ensemble des préconisations ne sera pas encore réalisées.
    Que les parents d’élèves ne se laissent pas berner pas l’éternelle rengaine” nous n’avons pas d’argent” ou mieux encore j’ai l’obligation d’équilibrer les budgets! La commune possède un solde créditeur en section d’investissement, c’est bien pour cette raison qu’il a été inscrit cette année plus de 2 300 000€ de travaux dont nous membres du conseil nous ignorons la destination exacte!
    Alors surtout, n’hésitez pas à faire pression sur vos élus, pour qu’ils se décident ENFIN a débloquer l’enveloppe financière nécessaire pour que vos enfants obtienne une école digne de notre siècle.
    Nous vous aiderons par tous les moyens à notre disposition, ce que je peux affirmer c’est que pour notre équipe d’opposition les travaux de l’école auraient déjà été chiffrés, budgétés, les appels d’offre lancés, car nous sommes en avril et les travaux ne peuvent être effectués que pendant la période des grandes vacances.
    Alors maintenant, il n’y a plus une seconde à perdre
    Sylvia Mion

Comments are closed.