Conseil du 19.03.15

livre

Jeudi 19 Mars avait lieu à 19 h 00 le conseil municipal, en salle de la mairie, rue Maréchal Joffre.

L’Ordre du jour: cliquez sur le texte ci-dessous

On peut dire que le conseil débuta sur les chapeaux de roue, car une fois passé les présentations, la mise en place, et l’appel des conseillers, Monsieur Counord informa qu’il voterait contre l’approbation du compte rendu du dernier conseiller, car trop de différences et d’erreur avaient été remarquées entre le compte rendu et l’enregistrement audio réalisé. Il est d’ailleurs étonnant que la remarque n’ait pas été faite par la majorité qui enregistre aussi les conseils.
Il y  eu ensuite le rapport du conseil communautaire et une question a été rajoutée à l’ordre du jour concernant le CCAS.

7 mim – Le maire annonça ensuite le nom de la société retenue pour la délégation de travaux complémentaires concernant l’emménagement de la rue Joliot Curie. Au grand étonnement de Mr Counord, le Maire confirme que la commission d’ouverture des plis s’est réunie sans en avertir l’opposition comme, d’après lui, elle « peut le faire »

14 min – Pour le point 2 concernant la modification simplifiée du POS, il restera très flou pour un « toilettage » d’après les propos de la 1re adjointe. Au point où, par manque d’informations, trois conseillers voteront contre et trois s’abstiendront.

25 min – Le point 3 concernant la modification du POS s’attardera à ne parler que de la création de lotissement en laissant entendre , « puisque la ZAC ne se fait pas ». Avec quelques notes de violon, le maire nous jouera aussi la partition du logement social. Ce que ne manquera pas de reprendre Mr Counord qui trouva dommage que la réhabilitation des habitations prévues pour les logements sociaux n’ait pas encore été lancée. Elles devaient « rapidement voir le jour ». Phrase dite par notre Maire à Mr Bourquin en 2009. Ce n’est toujours pas le cas, et pour quelle raison les ferait-il aujourd’hui ? Mr Counord estima aussi qu’il était bien plus urgent de s’occuper des priorités actuelles, l’école, l’emménagement des accès pour personnes à mobilité réduite, les rues, trottoirs… Pour cette raison il vota contre, avec Mr Pelet et L’objoit, representés.

Ensuite le conseil accepte le transfert dans le domaine public de la voie verte en pays méditerranée, l’entretien des parcelles incombant à la communauté de communes. Il accepte à l’unanimité le PLH proposée. Monsieur le Maire osera dire que les logements sociaux sont attendus depuis longtemps à une question de Mr Counord qu’il n’a visiblement pas comprise. Nous eûmes, dans le public, la même question, au même moment : pourquoi n’a-t-il rien fait avant ?

Mme Gayton donnera ensuite une information sur la possibilité d’aide à la réhabilitation des maisons dans un but de création de logements sociaux

55 min – Attribution subvention CIOSCA

59 min – Liste des marchés conclus en 2014, 3 votes contre 3 abstentions Mr Counord informe qu’un courrier a été envoyé au maire concernant ses prérogatives en matière de marchés publics. N’ayant pas eu de suite à ce courrier dont le maire avait connaissance avant sa prise de décision pour la réalisation de ces marchés, il décide avec Mr l’Objoiot et Mr Pelet de voter contre.

La premier adjoint soumet ensuite au conseil la possibilité de demande d’aide financière pour la création de terrain de tennis couvert avoisinant la somme de 700 000€. Cette somme étant sûrement justifiée par l’inscription des plus de 100 membres à ce club associatif.
Mme Mion s’étonna que les structures sportives ne soient pas prises en charge par la CDC et aussi que le même projet soit à l’étude à Sorède. Nous entendimes aussi, un conseiller de l’opposition rappeller que 200 enfants environ étaient inscrits dans nos écoles.
Enfin, tous s’accordèrent à dire que si cette infrastructure recevait une part considérable de fond et financement, par exemple 90% il n’y avait pas de raison que cela ne se fasse pas. Mme Gardez trouva quand même dommage, à juste titre qu’une telle somme soit dépensée alors que rien n’était fait pour les enfants de l’école. 1H03.
L’assemblée accepta ensuite la modification du contrat d’un employé communal. Puis l’opposition se félicita qu’enfin une subvention communale soit versée au crédit du CCAS comme cela était fait avant 2012.

1H17 à 1h30 – Ce fut au tour de Mme Gardez de s’exprimer avec ses « Propositions de solidarités communales » certes sur un temps assez long, mais sur un sujet très important.  les réponses du Maire viennent ensuite.

procés verbal

cliquez sur l’image

Mr Counord demande à la première adjointe de pouvoir consulté l’Audit prévu par le « Conseil en Orientation Energétique » qu’elle s’était elle-même engagée à réaliser.

Il regretta aussi que pendant la prise de parole de Mme Gardez, un adjoint visiblement peu scrupuleux n’ait pu trouver que cette stupide phrase en lisant le procès verbal de constat ci-dessous : « c’est de l’argent jeté par les fenêtres » entendu par tous le monde . Il informa cet adjoint sans le nommer que les parents qui avaient des enfants à l’école ne devaient sûrement pas être de son avis et qu’il était préférable, autour d’une assemblée du conseil, de faire au moins action de politesse.

1h 50 – Mr Counord pose ensuite trois questions.

Sur la profession de foi d’un candidat aux élections départementales, il est fait mention d’un projet de Ressourcerie ou de recyclerie à St Genis. Qu’en est-il exactement ?
Les travaux de l’Église sont visiblement des travaux plus importants que prévus « Travaux structurels » qu’elles vont en être les conséquences ?
Le grillage demandé par l’Entente des Albères n’est toujours pas posé. Pourquoi ?

Mme Mion terminera en demandant à nouveau des explications sur une somme de plus de 80000 € concernant l’équilibre du budget. La réponse est à écouter…

Un conseil sympathique et plein de rebondissements…

Enregistrement du conseilplay


En réponse aux commentaires ci-dessous.

Concernant l’éventuelle mutuelle que la municipalité voudrait mettre en place, je dis éventuelle car bien entendu, pour ça non plus, nous n’avons pas d’information; il serait stupide de ne pas faire appel à nous étant donné les nombreuses recherches que nous avions fais en amont de la campagne des municipales, dans l’espoir de mettre en place de nombreux projets y compris celui de la mutuelle.
Pour information, voici le tableau que la liste “Saint Génis, aujourd’hui et pour demain” avait présenté.


Souhaitons tous que l’orgueil qui caractérise certains ne freine pas la réalisation de ces projets, de nos projets. Après, ils pourront se congratuler autant qu’ils le veulent d’avoir eu de si bonnes idées, tant qu’elles sont réalisées.

Voilà déjà à quoi aura servi l’opposition majoritaire à Saint Génis des fontaines. Une opposition  à notre maire Raymond Lopez qui se moque des envies, des suggestions et des besoins de la grande majorité des habitants.

En d’autres temps, d’autres élections, l’honneur, l’intelligence ou le constat d’une réelle incompétence ont conduit certains hommes à démissionner. Qu’il en prenne exemple.

Laurent COUNORD

14 Thoughts to “Conseil du 19.03.15”

  1. jean velours

    Incroyable mais vrai , notre cabinet médical a subi récemment un vol de documents ( certificats, ordonnances, courrier ) destinés aux patients . Certains des documents furent découverts ,déchirés dans un terrain vague à proximité. De plus une personne s’est permise de s’introduire dans l’un des bureaux inoccupés en fouillant des tiroirs !
    Le système de dans la salle d’attente , sans doute unique dans le département a donc été supprimé et on peut le comprendre. Quelle honte pour St.Genis des Fontaines. Encore un petit effort et le village sera confronté à une désertification medicale.

  2. Robert

    Un maire autocrate ne livre pas sa pensée, si tant est qu’il en ait une.
    Un tel maire devient de plus en plus étouffant. Si j’en juge les propos tenus ici c’est le cas. La discussion raisonnable des sujets de fond vire au conflit de personne. Tiens cela aussi semble être le cas?
    Les petites communes peuvent ainsi se transformer en des ” mini dictatures”. La aussi on a tout bon!
    Il n’y a que deux options face à un maire autocrate, soit on lui cède, soit on le cadre.
    Personnellement, j’adhère à la deuxième solution.
    Je pense que j’irai au prochain conseil, car j’aimerais bien voir de mes yeux ce personnage en action.
    Robert

  3. Laurent COUNORD

    En réponse aux commentaires, vous trouverez ci-dessus le tableaux des projets présentés durant la campagne des élections municipales de 2014 par une des listes de l’opposition au maire sortant, Raymond Lopez.

    Laurent COUNORD

  4. Sylvia

    Voici un exemple montrant que tout est fait, pour que nous n’ayons non seulement, pas d’informations en amont des conseils mais en plus, que l’information soit tronquée
    J’ai voté contre la modification N°6 du POS au motif que je ne comprenais pas ce qui nous était demandé. Après avoir eu le temps de relire tranquillement le seul document qui nous a été fourni, un plan qu’il faut scruter à la loupe, je constate que les opérations 11, 1,2 13 et 14, ne concernent en aucun cas la création d’un lotissement. Pas plus que l’agrandissement du city stade. Étant donné que cette zone était déjà constructible, pourquoi faire une modification ?
    Ce qui me désole c’est que VOUS n’avez pas d’informations, et que le peu d’explications que nous pouvons vous donner repose sur un travail constant, presque de harcèlement, pour n’obtenir que de petits morceaux de puzzle. Voilà à quoi nous passons notre temps depuis un an!

    Une satisfaction enfin, une de nos propositions électorales, va être reprise par la majorité!
    Ils étudient la possibilité de vous proposer une mutuelle ? Espérons, cette fois, que les pourparlers ne dureront pas 5 ans! C’est un début, à quand la navette, le ramassage des déchets verts ainsi que l’enfouissement de la ligne haute tension ?

    Sylvia Mion

  5. JCdeSTGE

    C’est quand même stupéfiant d’avoir un maire qui se moque de tout le monde et qui ne fait rien pour sa commune! Moi je suis ici depuis seulement quelques années et franchement je n’ai rien vu comme changement. Aucune amélioration a part deux ou trois petit chemins qui deversent toujours un élu ou de l’entourage proche. Il a bien fallu que les gens votent pour lui ou bien il avait de grosses chaussettes…mdr. C’est simple, de tout ce que j’ai vu, lu ou entendu de lui, pour les jeunes, les moins jeunes, l’école, le centre. il n’a jamais tenu promesse. vous avez dénoncé des problèmes dans la gestion des travaux, dans la comptabilité. De l’argent aurait disparu? disparu où? et que comptez vous faire maintenant? Il ya aussi dans mon quartier des bruits qui courent sur certains petits extras que bénéficieraient des employés communaux. Vrai ou faux, on se demande dans quel commune on vit. mais qui fait quoi et qui y changera quelque chose? monsieur Pellet, monsieur Counord, madame Mion ??? S’il n’y a pas de fumée sans feu, à quand le barbecue?

    merci à vous et bravo pour vos engagements
    JC

    1. Administrateur

      Cher Saint-Genisien,

      Votre analyse de la situation est réelle et pertinente.
      On exige d’un artisan qu’il ait un CAP ou un Brevet Professionnel pour exercer mais on ne demande aucune attestation de formation à un maire. Cela ne serait pas trop grave s’il s’entourait de compétences à qui il pourrait déléguer ses pouvoirs. Mais rien de cela dans notre village.
      Depuis 1977, Raymond Lopez satellise autour du Conseil Municipal. Il en connait les bonnes et les mauvaises étoiles. Un Cadre, Fonctionnaire ou du privé, change régulièrement de poste pour ne pas qu’il s’habitue et crée son système propre, pas un maire sans un vote sanction
      Cela dit 46% des habitants le croient sur une bonne orbite et disent qu’il est bien brave Raymond: c’est la règle suffisante du jeu électoral pour qu’il soit maire.
      54 % commence à parler d’intérêt général d’une meilleure gestion souhaitable pour le village : notre groupe d’opposition élu au Conseil Municipal fait partie de ceux-là.
      Depuis un an, les choses avancent, pas assez vite nous en convenons, et nous dénonçons les principes et attitudes d’un maire qui vont à l’encontre du mieux-être et de l’intérêt général des habitants. Face aux refus de communication du maire, nous obtenons les renseignements de gestion de la commune au goutte à goutte (et pour cause…), le groupe d’élus de la majorité restant complètement muet et non participatif.

      La justice est saisie des problèmes constatés, et nous croyons en la justice de notre pays.

      Nota : s’agissant d’employés municipaux qui bénéficieraient de certains avantages, nous ne pensons pas qu’il faudrait les tenir comme responsables.

      Administrateur

  6. jean velours

    J’ai lu avec délectation les commentaires du très récent Conseil Municipal.Ils m’ont rappelé une pièce de théâtre qui avait fait un tabac en 2010/2012. Son titre : Un Conseil très Municipal, où la démagogie , les coups bas, les coups de gueule, les mensonges, les compromissions et tutti quanti étaient les maîtres -mots d’un débat . A quand un DVD de notre superbe majorité communale ?

  7. DUNYACH Jean Pierre Citoyen et contribuable

    Il suffit parfois de peu pour qu’un semblant de courant parcoure une assemblée, même ré duite. Un frémissement, les gens se regardent, la même question, les mêmes interrogations, les mêmes conclusions.
    Cela s’est produit par deux fois lors de la réunion du Conseil Municipal.
    Mme Gardez présenta ses réflexions sur la solidarité communale. Ses propositions concernaient des aides éventuelles pour des personnes en difficulté, soit pour les enfants (cantine scolaire ou sorties), des personnes âgées, une aide à la rédaction de certains dossiers, etc. Un panel couvrant divers aspect de la vie communale, et surtout la solidarité. Elle reconnut qu’il était possible que certains problèmes aient été pris en compte par la municipalité. Le Maire fit alors la preuve, si besoin était, de toute la muflerie qui le caractérise en général. Un mépris total dans son comportement. Aucune écoute, une absence totale. Il ne regardait même pas l’interlocutrice. Il s’en « foutait » manifestement. Quelques conseillers, et surtout conseillères (les groupies habituelles), affichaient le même mépris, il y eut même des ricanements, sous cape. Ces manifestations n’ont pas échappé au public. Dommage que ces séances ne soient pas filmées.
    Nous attendons le même effort de réflexion de la part de ce que certains nomment déjà des potiches. Inutiles, totalement inutiles à la vie communale.
    Mais comme le laisse présager la loi de Murphy, que « le pire est toujours certain », nous y eûmes droit. Lorsque le problème du chauffage de l’école fût évoqué, le Maire y est allé de son couplet. Bon, pour savoir ce qu’il dit, il faut dresser l’oreille, car, même glabre, il parle dans sa barbe. Autant J.L. Got est audible, net et fort, autant R. Lopez a du mal à s’exprimer (où est passé le micro ?), même lorsqu’il lit. Nous avons appris que la température relevée par le susdit dans l’école était de 20 °. Celles relevées par un Huissier de Justice sont loin en dessous. Qui croire ?? A vous de choisir. Mais, jamais en retrait lorsqu’il faut en faire une, notre Maire a dit qu’il connaissait ce problème « vu qu’il était récurent depuis 20 ans ». Et qu’ils serait réglé dès que possible. 20 ans ! Passons sous silence les commentaires très intelligents de certains. Le contraire étonnerait. Les regards échangés dans le public ont été évocateurs. Quelle clique !
    Ne riez pas, comme le disait Coluche, « c’est votre pognon ! » P.. encore 5 ans !

  8. Gérard

    A tous ceux qui viennent sur ce blog, que vous soyez commentateur ou lecteur, si vous voulez admirer une leçon d’hégémonie autocratique d’un monarque communal assisté de ses 17 vassaux soumis, venez assister au prochain conseil municipal, vous ne serez pas déçu.

    1. Sanchez

      Au sujet du stade et de son utilisation par l’Entente des Albères FOOTBALL:
      Quelques erreurs (ou mensonges) prononcés lors de la séance de ce dernier conseil municipal sont à rectifier:
      1/ Il est faux que les mairies de Sorède et St André n’acceptent pas nos équipes: nous continuons à jouer à St André et Sorède. Aucune interdiction n’a été faite. Seule la mairie de St Génis empêche les seniors de jouer sur le stade communal en retardant la pose du grillage, chose qui avait été promise dés le mois de juillet 2014.
      2/ l’utilisation du local du stade pour un réveillon est un fait qui date de 2013. Le club n’y est pour rien puisqu’il s’agit de l’ initiative d’un membre qui s’est ensuite excusé et qui a participé à l’entretien et à la rénovation du stade avec la plupart des seniors de notre club: pose de terre, tonte du terrain , traçage.. Ce qui dans la plupart des terrains communaux est à la charge des mairies.
      3/ des dégradations et vols plus importants ont été commis dans le passé sans que la mairie ne réagisse: arrachage de plus de 50 mètres de grillages (celui qui justement doit être remplacé) par un club de rugby des Albères, installation de matériel de cuisson et cuisine dans un local qui n’était pas prévu pour cela aboutissant à la dégradation du local avec une fenêtre double vitrage cassée depuis cette époque sans qu’aucune remarque ne soit adressée à l’association concernée, peinture (noire jaune et rouge) sur un mur de plus de 12 m2 avec l’inscription du nom du club (toujours présente), vols tout récents de dizaines de ballons et de maillots appartenant au club de l’Entente des Albères. (aucune mesure de protection n’a même été prise par la responsable des sports). Ajoutons que l’accusation portée par la responsable des sports n’a même pas été vérifiée par ses soins, le club de l’Entente des Albères n’a même pas été convoquée et pour cause: ces accusations n’ont qu’un seul but nuire au club de l’Entente des Albères .
      4) Le branchement électrique dont parle M. le maire de Saint Génis concernant le stade de Saint André est aussi contestable puisque ce branchement reliait l’éclairage du stade et la pompe d’arrosage. Le club a assumé l’entière responsabilité de cette erreur mais La pompe n’ayant pas pu être vérifiée l’assurance du club n’a pu effectuer le remboursement. Le club est entrain de la rembourser par la suppression des subventions, décidée par la mairie de St André. Ce qui est cher payé pour une association qui s’occupe des jeunes et qui doit faire face à des charges de plus en plus importantes. (Erreur aussi sur le montant de la facture qui est bien en dessous de ce qui a été annoncé en conseil municipal: la pompe ne valait qu’un peu plus de 2000€)
      5) Si M. le maire pense faire acte de tolérance envers notre association, il faut savoir que le club et ses membres ont aussi fait preuve d’acceptation et de patience lorsque les créneaux du lundi et du vendredi leur ont été peu à peu supprimés à St Genis pour les seniors et vétérans au profit d’équipes extérieures… Mais aussi lorsqu’ils ont du subir des blessures importantes (entorses parfois très graves) dues à l’état du terrain. En début de saison les joueurs eux mêmes ont transporté de la terre sur le terrain. Ce qui montre ainsi leur engagement civique loin de l’image de voyou que le 1er magistrat colporte. Ajoutons aussi que la plupart de nos joueurs habitent St Génis et les alentours contrairement aux autres équipes qui occupent le stade local.
      6) Durant la réunion qui a fait suite à la lettre de mécontentement de notre bureau suite à l’injustice flagrante des responsables des sports dans nos villages vis à vis de nos équipes, M. le maire de Saint Génis a évoqué avec véhémence l’existence d’un membre seniors de notre club qui avait failli lui faire perdre les élections municipales de l’année précédente sans susciter aucune réaction de la part des autres magistrats présents .. (une véritable aberration par rapport au contexte de la réunion mais aussi par rapport au fait que ce jeune homme s’est présenté démocratiquement aux élections municipales dans une liste opposée) . .. Ceci explique sans doute cela…
      Le bureau de l’Entente des Albères

  9. Sylvia

    Avis à la population! C’est ainsi qu’était présenté à l’époque; les informations importantes que le garde champêtre colportait partout sur la commune.
    Donc vos 84 860.91€ désolée pour vous, effectivement la différence existe, maintenant vous donner une explication, ” je ne comprends rien” , j’attends avec impatience ,celle qui ne devrait pas tarder à me parvenir ,de la part de la Préfecture!
    Une bonne nouvelle, nous avons bien touché la subvention d’un peu plus de 54 000€ de la part de la communauté de commune, elle n’est pas enregistrée dans les comptes de la commune? Chercher l’erreur? Concernant les frais de mutation pas de réponse, mais je ne désespère pas.
    Un scoop les équipements sportifs font partis des compétences de la communauté de commune!
    Mais ils doivent être d’intérêt communautaire.( pour les nuls cela veut dire qu’ils doivent pouvoir être utilisé par plusieurs communes)
    CHOUETTE! Comme Laroques, Villelongue, Bouilla, Ortaffa, Montesquieu, n’ont pas de tennis couverts c’est tout bon. Hé bien non! Comme pour le reste chercher l’erreur?
    (Non ne cherchez plus Sorède a obtenu le financement pour des tennis couverts, Saint Genis a été distancé, tiens … comme pour le collège implanté à Saint André.)
    Bref bientôt un an de présence au Conseil municipal et je pense avoir tout compris.
    A Saint Genis il n’y a rien a comprendre! 770 000€ de dépenses pour couvrir des tennis dans une région où l’on vient s’installer pour le SOLEIL.
    Mais pas un sous pour les enfants qui ont froid.
    Ha si j’ai tout compris !ICI IL NE FAIT JAMAIS FROID!
    Mais Saint Genis va obtenir l’immense privilège de voir s’implanter sur sa commune une structure de valorisation pour nos frigos, ordi etc
    Quelques mois après avoir vu la réalisation de la couverture par un terre plein , de notre ancienne décharge, nous allons avoir la création d’une zone de collecte de déchets.
    Bref le carrefour des Albères, Saint Genis un beau village chargé d’histoire, devient petit à petit, le plus moche village des Albères.
    Si vous arrivez à appréhender, l’avenir que nous propose l’équipe municipal, surtout n’hésitez pas a me transmettre vos commentaires, car personnellement j’ai de plus en plus de mal à suivre les circonvolutions de l’esprit d’ici
    Sylvia Mion

  10. christian

    peut etre pourrons nous trouver la somme de 80.000 € pendant la chasse d’oeufs vers paques le 5. avril. PATIENCE!

  11. Laurent COUNORD

    Bonjour à toutes et tous.

    Tout d’abord, je ne suis pas surpris de la tenue de ce conseil municipal et du comportement maintenant habituel d’un maire qui n’a pas la majorité sur sa propre commune mais qui fait fi des opinions de ceux qui n’adhèrent pas à son despotisme.
    Nous sommes aussi, déçus mais confortés dans le fait que la majorité de ces adjoints ont adoptés le même comportement face à leur devoir de représenter une commune et non un groupe d’individus de moins en moins nombreux.
    J’aimerais aussi féliciter Monsieur Brun pour sa lettre au recteur de l’académie, à Mme NAJAT VALLAUD-BELKACEM ministre de l’Éducation nationale et à Mr le sous-préfet de CERET, ainsi que Monsieur Zarcone pour son action auprès de l’huissier de justice. Tous deux prouvent à l’ensemble de notre population que malgré nos différences, l’intérêt général prime sur tout et qu’il y a, et aura toujours des obstacles sur la route de ceux qui s’en moquent ouvertement . Prétendre d’un air affligé que les travaux d’isolation de notre maternelle étaient prévus alors que le problème remonte à plusieurs années, c’est tromper et bafouer la population. Prétendre en conseil municipal que le constat d’huissier est de l’argent jeté par les fenêtres, est d’une absurdité inacceptable de la part d’un adjoint. Enfin, qu’un employé communal ose dire : “…si l’huissier avait pris la température à quelques mètres à côté, il aurait mesuré 20°…” Cela n’a malheureusement pas de nom mais a au moins le mérite de nous faire rire. J’ai simplement envie de lui dire que s’il avait pris la mesure un mètre derrière la vitre, à l’extérieur, la température aurait été plus basse. Du moins, je l’espère.

    En conclusion, majorité silencieuse de Saint Génis des Fontaines, quoi qu’ils puissent en dire, vous avez bien vu, bien entendu les différents propos sur notre école portés dans les médias…

    Ensemble, nous pouvons faire bouger les choses et je vous promets, ce n’est que le commencement.

    Laurent COUNORD

  12. Sylvia

    Ce soir nous devrions avoir l’explication des 84 860.91€ ?
    J’ai bien envie de vous dire qu’il s’agit d’une annulation de dépense, ce qui serait une bonne nouvelle, mais……..Comme vous ,j’attends ce soir.
    Monsieur le Maire s’est engagé à nous fournir les documents expliquant l’écriture, à suivre donc
    Sylvia Mion

Comments are closed.