Constructible ou non !?

Il y avait une réunion publique le jeudi 31 mars à 18H00 concernant l’avancée de l’élaboration du PLU (Plan local d’urbanisme), et plus particulièrement du PADD (projet d’aménagement et de développement durables) devant y être inclus.

Ply

Cliquez ici pour écouter l’enregistrement audio 

La totalité des 49 chaises fut occupée pour la moitié, par les inconditionnels du maire et de ses actions (il faudra bien un jour en demander les raisons ! ) et pour l’autre, par ceux qui souhaitent freiner, voire empêcher ce qu’ils estiment être, un nouvel « enrichissement personnel. »

La présentation fut orchestrée par deux employées d’Info-concept, entreprise spécialisée dans la création de documents et de sites Web. Bien que nous n’ayons rien à dire sur leur travail, par ailleurs remarquable, force est de constater que l’analyse sur le terrain, n’est pas leur fort :

« …La commune va continuer sur cette dynamique insufflée au village, tant au niveau des commerces que des activités de loisir… »

Si ces propos ont d’abord fait sourire, les murmures de désapprobations se sont vite fait entendre. Peut-être souhaitaient-elles dire « souffler » une dynamique soufflée par un bon coup de tramontane, dommage.

Vous retrouverez l’ensemble de ces documents parfois soporifiques avec leurs gros lieux communs qui n’apportent rien, sur le site de la mairie.

Concernant les futures zones d’urbanisation, nous en tirerons tout de même plusieurs choses :

Au Sud, impossible d’urbaniser à cause des terrains et sites remarquables à protéger,

À l’Est, impossible d’urbaniser sur les zones de niche de la Pie-grièche,

À l’Ouest, impossible d’urbaniser après le Riberal, ou un autre mensonge du genre,

Il ne reste plus que le Nord, avant la nationale, et devinez à qui appartiennent les terrains ?

Monsieur Pelet réitère la question posée en conseil municipal concernant les différents PADD (2005, 2007, 2014). Ils n’ont jamais eu la même vision et changent totalement d’orientation les uns par rapport aux autres !

La réponse évasive et aussi longue qu’un jour de deuil nous conta fleurette.

Monsieur Fontana, demandera pour quelles raisons la présentation n’inclut pas les zones, au centre du village, déjà soumises à l’urbanisation et dites « dents creuses ».

Réponse : « Ce n’est pas dans ce document, mais dans le Diagnostic… ! » Dommage, la question était intéressante.

Il demandera ensuite pour quelles raisons la zone de la ZAC est remise à l’honneur (Zone où le projet du maire a été débouté par le tribunal.)

Réponse de l’intéressé : « parce que le maire y tient, c’est son projet, eh oui… » Mince, il parle de lui à la troisième personne du singulier ! Nous voilà beaux.

Un Saint-Genisien avouera son mécontentement face à une présentation tournant en rond, sans jamais expliquer le plus simplement possible le cadre législatif de l’urbanisation, brouillant ainsi l’information générale qui aurait pu intéresser le citoyen lambda.

Une Saint-Genisienne demandera si la pie-grièche, celle-là même qui niche à l’Est, est dépourvue d’aile pour voler jusqu’au Nord.

Un saint Génisien amateur d’Ornithologie assurera même l’avoir vue nicher au Nord, sur un grand arbre, derrière le terrain du maire. Mince, le voilà bien !

Plus sérieusement, monsieur Dunyach, offusqué par d’aussi nombreuses inepties, demandera si une petite rue, cabossée, aux caniveaux dangereux, sans trottoir, au goudron rapiécé et conduisant tout droit à un linteau mondialement connu, faisait partie de l’analyse d’Info-concept :

« réflexion sur la mise en valeur du centre historique… », car ajouta-t-il même pour le christ en Mandorle ce fut un chemin de croix pour parvenir à cette église.

Il demandera aussi comment des terrains inondables se situant en bordure de la nationale, ayant été remblayés contre toute interdiction se retrouvaient finalement constructibles dans ce projet. Je vous laisse le loisir de découvrir la réponse sur l’enregistrement audio.

Une personne de l’assemblée inconnue des plus anciens Saint Genisiens poussera la bêtise de lui suggérer de quitter le village, car « eux » se sentent bien ici !

Je poserai enfin deux questions. L’une, à Info-concept, concernant ce toujours même dynamisme. Je souhaitais simplement qu’elles donnent un simple exemple, afin de m’assurer qu’elles ne se trompaient pas de village. N’y ayant surement jamais mis les pieds pour s’assurer de la véracité de leur propos, elles n’ont malheureusement pas pu y répondre convenablement.

La seconde s’adressait au maire ou à sa première adjointe qui fut étonnée que l’on s’adresse à elle. Mais n’est-elle pas à l’origine de ce travail ? (voir le dernier conseil municipal)

Je souhaitais simplement connaître les noms des propriétaires terriens dont elle avait inclus dans ce projet les terrains.

Le maire répondit instantanément que si l’on voulait parler de son terrain ( Quoi ! Le terrain constructible au nord serait donc le sien !), il avait travaillé dur, toute sa vie, pour en arriver là. Contrairement à moi qui trouve le temps de promener mon chien tous les jours.

Que reflète un PLU pour info-concept Intérêt général du PLU
Qu’en pense notre maire Qu'en pense le maire?

Ce fut l’estocade qui me terrassa. Un genou à terre, je n’attendais plus que le coup de grâce.

Non, c’est une boutade ! vous connaissez notre maire et ses attaques meurtrières ! Mais, l’enregistrement vaut le détour.

J’aurais bien aimé lui expliquer comment il doit faire pour promener son chien mais il devra arrêter de tourner en rond dans le village et sortir de sa belle Jaguar. Il pourrait aussi en profiter pour rappeler à sa première adjointe ce qu’est une laisse, son chien ayant déjà un collier.

Le fait est qu’il n’a pas pu s’empêcher de revenir sur ma vie privée. Peut-être souhaite-t-il que l’on discute de la sienne, de petites promenades ou du temps pas si lointain où tout le monde était heureux de l’existence d’aides, financières… sociales… Nous pourrions aussi discuter d’entreprises, d”Urssaf, ou comment en créer une, avec des employés. J’en ai eu deux, malheureusement pas une seule ne m’a été transmise.

Mais je préfère ne pas jouer à ce jeu idiot et répugnant ici, avec lui. Il le fait très bien tout seul. S’il le souhaite, je lui détaillerai tout ça devant un café. C’est simple, si je promène le chien en matinée, c’est que je suis libre, que je travaille en après-midi et soirée, et vice-versa.

Donc, pour résumer, le nouveau schéma d’urbanisation ne peut se penser qu’au nord en incluant les terrains de notre maire, remblayé malgré l’interdiction formelle de le faire, car inondable.

Mais, ce n’est pas sa faute, nous avoua-t-il. «C’est l’ancienne municipalité… »

Il nous faut trouver le coupable. Quel était donc le maire en place en 2013 ? Date à laquelle le terrain a été remblayé. mais c’est vrai que cela avait commencé en 2005, je crois. Vous étiez alors 1er Adjoint. Belle progression, c’est beau !

Une autre question posée par une personne de l’assemblée concernait la possible désertification médicale à Saint Genis.

Réponse du maire Désertification médicale

Pour finir, et pour rester sur une touche sympathique, je félicite info concept d’avoir mené à bien leur présentation malgré le climat orageux qui vrombissait dans la salle. Elles ne devaient pas savoir où elles mettaient les pieds. Elles ne doivent pas non plus connaître les méthodes autocratiques de gestion à Saint Genis. Pour preuve cette superbe phrase d’introduction qui me servira de conclusion :

« … Cette présentation reflète les grandes orientations envisagées par le conseil municipal. »

On ne m’a jamais demandé mon avis, si ce n’est sur la couleur, la forme, le format et les grandes lignes… de ce faux préprojet de travail qui s’inscrit déjà en mouture finale.

Laurent Counord
Conseiller municipal

12 Thoughts to “Constructible ou non !?”

  1. Miguel

    c’est curieux d entendre sur votre enregistrement une adjointe qui s’étonne au conseil que les elus de l’opposition ne s’intéresse pas à la démographie à la population mais qu’au Zonage, alors que sur la réunion quand un élu lui demande le nom des propriétaire des terrains du Nord, elle reste bien droite en regardant le mur pour éviter de répondre PS ou pas,mais la je peux vous le dire, vous vous foutez le doigt dans l’oil. elle connait la manoeuvre de si je te donne ca, tu m’offre ça… Politique tous pourris. st génis montre l’exemple.

    miguel

    1. Administrateur

      Pour rappel, lors des dernières élections il y avait trois listes :

      – liste conduite par Raymond Lopez ( avec Mme Regond-Planas) : UMP
      – Liste conduite par Claude Lobjoit : DIV (divers- sans étiquette)
      – Liste conduite par Nicole Gardez Espinet : UG (Union de Gauche)

      Donc, même en faisant abstraction des couleurs politiques, nous pensons que c’est un affront fait à l’ensemble des partis que de persévérer sur ces rumeurs, de toute évidence fausses. Ce qui n’est pas l’objectif du blog.
      Sachez Miguel, que nous nous mettons pas le doigt dans l’œil, que nous sommes “au courant ” de tous les propos antagonistes tenus de part et d’autre, et que nous aussi, nous trouvons très jolie la chanson de Jacques Dutronc.
      Merci à vous
      l’équipe.

      1. Marie Claude

        Juste une précision mais d’importance, aux dernières élections il y avait 4 listes , dont une liste menée par Laurent Counord.
        Arrivée en 3* position cette liste s’est unie à celle menée par Claude Lobjoit, le but préparer l’avenir du village en faisant abstraction de nos différences.
        Nous avons la chance d’avoir ce blog qui nous informe, alors merci à toute l’opposition pour son travail.

        1. Administrateur

          Merci Marie Claude pour la précision.
          Nous parlions du dernier tour des élections.

  2. jean velours

    POS/PLU/PADD…Merveilleux acronymes. Je me suis régalé d’un vocabulaire moderne ( enfumage ? ) : cohérence , respect de l’environnement, mixité sociale , attractivité, réduction de la consommation foncière, artificialisation des terres agricoles, respect de la pie -grièche et surtout un nouveau maître -mot Centralité ! Comme dans la fameuse pièce de Molière la réplique devient : la Centralité vous dis-je ! Les dents creuses non identifiées non quantifiées ont été sans doute bouchées par la dentiste locale ! Les logements vacants sont négligeables ! Par un surprenant tour de passe-passe l’extension à l’urbanisation se situe au Nord de la commune ( qui ne perd pas le Nord ) puisque des élus y possèdent des terrains , fruits légitimes d’un labeur acharné ou d’un héritage providentiel. La conclusion de la Société Info
    Concept fut sans appel : seul l’intérêt général compte.
    Je reste très perplexe chers administrés .

    1. Sylvia Mion

      Ce bureau d’étude n’a jamais été capable de faire quoi que ce soit d’acceptable, tout cela nous prépare encore un joli procès, ceux qui pensent au sein du groupe de la majorité que les propriétaires des parcelles sud vont se laisser faire ………..?
      Au fait, ces propriétaires ont ils reçu le courrier recommandé leur indiquant la modification d’affectation de leur terrain? AVANT la réunion de présentation du PADD?Si ce n’est pas le cas, vous pouvez y aller, informez la presse, faite un procès , surtout ne vous gêner pas pour demander d’importants dommages et intérêts!C’est nous qui payons, enfin c’est plutôt PAS LUI qui paye!
      Pauvre adorable village, qu’a -t-il fait au bon Dieu pour être adminstré par de tels gougnafiers ( mot d’origine du sud de la France signifiant incapable)
      Sylvia Mion

  3. Dominique

    J’ai même pas peur du maire!
    Le jour où il comprendra que c’est de la discussion que sort un réel projet, il aura fait un grand pas en avant.Pour le moment, je pense qu’il devrait tout au moins s’excuser auprès des propriétaires des terrains situés au sud, ceux qui ont rêver devenir riches , c’est ça aussi ” la loi de Saint Genis” des terrains agricoles irrigués deviennent constructibles en contradiction avec le SCOT, alors que des landes deviennent inconstructibles car elles n’appartiennent pas aux petits copains, voir à soi même.
    40 personnes dans une salle pour un sujet aussi important, c’est à désespérer, cela mériterait que ce blog d’information se mettre en grève quelques semaines, cela ferait des vacances aux administrateurs ,le maire pourrait enfin faire ses petites magouilles tranquillement.
    Un feuilleton voilà ce qu’est devenu l’histoire récente de la commune, un mauvais feuilleton, dont la vedette ressemble au tristement célèbre J.R, bars clandestins, trafic de drogue, chien errant aussi connu que sa propriétaire, passe droit, chantage, coucherie et pourquoi pas racket avec des liasses de billet qui n’iraient pas dans n’importe quelle poches, toujours d’aprés les rumeurs de certains locataires……………….
    Ce qui me parait le plus surprenant c’est que le trésor public n’est jamais mis les pieds dans les affaires de ce monsieur, est-ce vrai que le fils d’un ancien premier adjoint est inspecteur principal?……………..
    Bon courage
    Dominique

    1. pillonf66

      Vous n’avez pas tord dominique et je rajouterai si ma mémoire est bonne, une petite altercation avec un artisan qui louait à la distillerie (propriété du maire). Je dis petite altercation puisqu’il me semble qu’il était question de factures des loyers, de bail, factures (edf, eau…)
      L’information est à prendre avec des pincettes mais tout le monde connait cette histoire et le mieux est de demander aux gendarmes qui ont statué et tranché sur cette petite “affaire”.
      Je dois avoir le nom quelque part, je vais rechercher. Il me semble que c’était un menuisier.

      1. Moderateur

        Monsieur pillonf66,
        Tout d’abord, merci de participer à la vie de ce blog. Ensuite, je tiens à corriger une chose. Les gendarmes n’ont pas vocation à statuer et encore moins à juger. Il était important à mes yeux de le signaler. Pour finir, même s’il est vrai qu’une histoire de loyer, sans bail, en liquide… a circulé dans le village, ce blog n’a pas vocation, je me répète, à diffuser ce qui pour le moment n’est qu’une rumeur.
        Soit, vous avez des informations importantes, alors, vous pouvez les partager en donnant vos coordonnées ou bien vous pouvez aussi faire comme le petit groupe de contribuables que nous soutenons, envoyer une requête ou juste une information au procureur de la République. Je suis persuadé qu’il sera très intéressé.

        1. Mireille

          MENTEUR! Comment peut il dire en parlant de son terrain que l’ancienne municipalité en est la cause!
          Honte à vous , vous avez osez dire à M Counord que c’est l’ancien maire le regretté Michel Berdaguer qui n’a rien fait? Faux et puisqu’il faut parler de l’ancien temps ,allez donc relire les comptes rendus des conseils municipaux vous y trouverez une réunion dans laquelle le maire faisait le constat qu’un terrain avait été surélevé. il indiquait qu’il avait écrit au propriétaire afin que le terrain soit remis en état, et se proposait de le poursuivre en JUSTICE si ce n’était pas le cas! Voilà un maire digne de ce nom, j’espère qu’il vous a entendu salir son nom et qu’il viendra très prochainement vous faire payer vos infamies.
          Honte à vous, à tous ceux qui boivent vos paroles comme paroles d’évangiles. Un jour où l’autre tout se paye. J’espère vivre encore assez longtemps pour voir ça.
          M Counord est peut être un Saint Genissien d’adoption, mais lui au moins tente de travailler pour la commune pas pour lui!
          Mireille

  4. Bernard.P

    C’est simple, quoi qu’il se passe à saint génis, il y a toujours un coup fumant! cela ne finira donc jamais! et dire que peut ètre ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Moi j’en ai marre. Et plus je regarde la cours, plus je me pose des questions.
    a propos, est ce mal d’ètre salarié pour la mairie et en même temps de faire un petit travail pour un élu? Patrick Balkany m’a juré que non, mais j’aimerais avoir votre avis.

  5. Odette

    bien vu monsieur conord
    je regrette de ne pas être venue, ce n’est pas souvent que l’on peut rire ici. Pour le chien de l’adjointe il est très beau, il a l’air mignon, c’est dommage qu’il soit laissé à lui même. Surtout qu’elle ne travaille pas. elle aurait le temps de le promener. qui n’aime pas le bêtes n’aime pas les humains me disait mon père. merci de nous informer de ce qu’il se passe dans notre village.

Comments are closed.