Coronavirus : instauration d’un couvre-feu à Perpignan dès 20h et à Béziers dès 22h

lire l’article sur le site de l’auteur – http://france3-regions.francetvinfo.fr par Valérie Luxey

Face à la difficulté de faire respecter l’nterdiction de déplacement à la nuit tombée en pleine pandémie de coronavirus, la préfecture des Pyrénées-Orientales instaure un couvre-feu sur Perpignan dès ce samedi, de 20h à 6h du matin. Même chose à Béziers, tous les soirs à 22h.

est une mesure qui reste exceptionnelle en France pour lutter contre la pandémie de coronavirus : un couvre-feu vient d’être instauré ce samedi 21 mars à Béziers et à Perpignan. 

La préfecture des Pyrénées-Orientale l’a annoncé ce samedi par un communiqué ; dès aujourd’hui et jusqu’à 1er avril, un couvre-feu sera instauré entre 20 heures et 6 heures du matin à Perpignan
 

En accord avec le maire de Perpignan, le procureur de la République, et le directeur général de l’ARS, le préfet des Pyrénées-Orientales a décidé, au vu de la situation sanitaire, d’instaurer un couvre-feu sur l’ensemble de la commune de Perpignan. 

La préfecture précise que l’arrêté préfectoral implique “l’obligation impérative pour chacun de rester à son domicile à ces horaires”. Il sera donc interdit de circuler, par quelque moyen que ce soit, dans la commune une fois l’heure du couvre-feu passé, comme l’explique ci-dessous l’allocution du préfet.

“Tout contrevenant s’expose à des poursuites pénales”, ajoute la préfecture. Seuls seront tolérés “les déplacements des personnels des services publics et des activités nocturnes indispensables au bon fonctionnement de la vie du quotidien”. Et pour les particuliers, “seuls les déplacements liés à des motifs impérieux de santé, d’urgence médicale ou de force majeure” seront tolérés. 
 

Couvre-feu pour tous, sauf personnes indispensables

 

Lire la suite 

One Thought to “Coronavirus : instauration d’un couvre-feu à Perpignan dès 20h et à Béziers dès 22h”

  1. Guss

    Normal, quand on voit que tous les soirs le quartier Saint Jacques se réuni sur la place Cassagne. Les gens pensent que parce qu’ils sont entre eux, qu’ils se connaissent, ils ne risquent rien ! Il faut réfléchir un peu…

Comments are closed.