Elle court elle court, la rumeur !

Ca y est, la campagne électorale est lancée, avec son cortège d’ignominies. Si il y a six ans les rumeurs m’attaquaient sur de fausses informations souhaitant m’affubler d’une quelconque étiquette politique, aujourd’hui c’est sur nos projets que ces vilaines langues s’excercent. Plusieurs commerçants m’ont informé de la rumeur qui circulait sur notre projet de navette gratuite. Elle servirait à transporter les saint-Genisiens vers Laroque des Albères et ses commerces ! 

Il faut vraiment peu de jugeote pour sortir une telle bêtise qui voudrait laisser croire que les commerçants sont incapables de réfléchir ! Et il faut être en manque d’idées pour s’attaquer à celle des autres, mais nous commençons à en avoir l’habitude. Contrairement à eux, j’assume toujours mes propos, actuels ou passé. Je soutiens et j’assume tout ce que j’ai pu dire ou écrire dans ce blog. Même quand j’ai eu le regret que cela puisse blesser. 

Mais la vérité est la vérité et cette navette gratuite permettra aux Saint Genisiens habitant la périphérie de notre commune de se rendre plus facilement au centre du village, de notre village, à la zone d’activités, et vice-versa. Que la mairie est pu avec notre argent rénover une route sur la commune de Palau pour de basses raisons, cela n’a pas géné ces personnes qui s’attaquent aujourd’hui à nous. Remarquez nous n’avons pas beaucoup de mérite non plus à trouver des idées pour le développement de l’économie de notre commune. Nos commerçants n’ayant que très peu reçu de considération depuis plus de 12 ans, il reste tout à faire. Il est vrai que cela devient plus facile. Et quand on ne sait pas quoi dire, ou faire, on descend celles des autres. 

Surement les mêmes personnes qui en 2014, alors que j’appelais à signer la pétition contre la création du Carrefour Marquet, m’expliquaient que je faisais n’importe quoi. Il suffisait d’après eux de le laisser s’installer et de le Boycotter par la suite. Désolé, je ne suis pas et n’ai jamais été comme cela. Surement parce que je suis moi-même commerçant depuis des années, que je connais les problèmes de RSI, d’URSSAF et que je sais qu’une clientèle, c’est plus facile à perdre qu’à gagner. Je suis pour le soutien inconditionnel de tous les commerçants de ma commune, sans exception. Même si je me suis battu contre une installation, ce commerce là est aujourd’hui Saint Genisien et il est hors de question de boycotter qui que ce soit.

Je suis adepte du commerce de proximité et j’ai plus mes habitudes chez les uns que chez les autres. Je suis d’origine paysanne, ce qui me confère aussi un privilège d’avoir quelques denrées par mon réseau familial, comme la viande. Mais je ne pouvait pas laisser dire de telles bêtises. Comme disait quelqu’un il n’y a pas très longtemps en citant Nelson Mandela : ” Je ne perd jamais, soit je gagne soit j’apprends…” Et il n’y a pas besoin, là, de lire entre les lignes.

Je suis pour la navette gratuite, pour rapprocher nos habitants de leurs commerces. Je soutiendrai l’association de commerçants, car ce type d’association a toujours contribué au développement d’une communauté. Je suis pour la primauté des acteurs économiques de notre village et je suis pour toutes les idées qui peuvent participer au dynamisme de Saint-Genis des fontaines. Il en va de notre bien être à tous. 

 

Merci à eux de m’aider à relancer une nouvelle fois le sujet de la navette gratuite. 

Merci à tous ceux qui nous informent, qui nous donnent leurs avis, leurs remarques. Vous êtes tous les jours de plus en plus nombreux. Je vous remercie tous.

Laurent COUNORD

5 Thoughts to “Elle court elle court, la rumeur !”

  1. Didier Choplin

    Il ne faut pas s’étonner qu’on en vienne à faire circuler des rumeurs malveillantes quand on a un si mauvais bilan de mandature

  2. Carlita

    Appartement un autre lotissement de 120 parcelle serait en cours sur des terrains qui auraient été renfloué exprès ? Vous en savez plus.

  3. Norbert

    Ce n’est pas la seule rumeur qui circule et des deux cotés, mais les commercants ne sont pas dupes. ce n’edst pas du jour au lendemain que les choses peuvent changer. ce n’est pas en passant un coup de peinture que l’on consolidera l’école. les commercants ont une réunion le 12 pour envisager de créer une association. j’y serai mais à la moindre approche politique je quite la salle et ils ne me reveirrons plus. ca suffit de ses profiteur qui sont toujours sous l’arbre en attendant que les fruits tombent mais que l’on ne voit jamais pour arroser, tailler, entretenir…

  4. Jacques PELET

    En date du 27 mai 2019, une délégation de l’APF France Handicap, a effectué une visite du village pour apprécier l’accessibilité des rues et bâtiments publics du village aux personnes à mobilité réduite.
    Mesdames Regond-Planas et Masgrau étaient présentes lors de cette visite.
    Dans son rapport de visite, l’APF faisait état de l’inaccessibilité de 18 points de visite, concluait avec recommandation pour la commune de réaliser au plus tôt en conformité avec la législation.
    Elle précisait, en outre, que l’Agenda d’Accessibilité Programmé pour rendre accessible la voirie et les bâtiments publics était obligatoire pour le 25 septembre 2015, et que selon le Décret n° 2016-578 du 11 mai 2016, un non dépôt était passible de sanctions pécuniaires.
    Dans sa réponse du 11 juillet 2019, la Première Adjointe, déclarait «  faire le maximum pour que la commune devienne parfaitement inclusive »
    Wiképia donne définition : « Une ville inclusive vise en toute égalité de droits humains pour un accès, sans restriction, aux espaces urbains et aux services. Elle tient compte des besoins, des désirs et des contraintes des citoyens et leur donne une place centrale dans le processus de gouvernance ».
    En faisant critique des intentions de Laurent Counord pour doter la commune d’un service de navette, les personnes à l’origine de cette rumeur s’engagent dans un processus contraire à ces engagements et font preuve d’irresponsabilité.

    Jacques PELET
    Conseiller municipal de l’opposition
    Bénévole APF France Handicap

  5. Fanfan

    La différence monsieur counord c’est qu’après six ans nous ne sommes plus dupes. Tous ces travaux à l’école on vous les doit maintenant à quelques semaines des élections. C’est limite indécent. Elle nous prend vraiment pour des im……… Moi je ne risquerait pas six ans de plus sous prétexte qu’elle n’a jamais rien pu faire alors que je sais qu’elle a été votre position à vous pendant ce temps…. Bravo. Vous avez eu du courage la ou d’autre ont baissé la tête, moi la première. Bravo et merci.

Comments are closed.