ENFANCE : à chaque âge, ses risques. 0/12 mois

 

Dès sa naissance, l’enfant est plongé dans un monde fait par et pour les adultes. Sa taille, ses capacités physiques et psychologiques n’y sont pas adaptées et le rendent donc particulièrement vulnérable.

A chaque étape de son développement psychomoteur, un nouveau monde s’ouvre à lui et autant de risques inconnus. S’ils participent à son apprentissage, ces risques ne sont pas à négliger et peuvent provoquer de graves traumatismes.

A savoir !

Ces premières mesures de sécurité resteront valables jusqu’à ce que l’enfant ait au moins 3 ans.

Jusqu’à l’âge de 4 ans, les accidents domestiques sont la première cause de décès d’origine traumatique. A partir de 5 ans, les accidents de la route prennent le relais…

De 0 à 12 mois, des premiers moments sous haute surveillance…

La première année, le tout-petit se développe très rapidement et acquiert une grande mobilité. Il est bien sûr dépendant de ses parents. Pour ces derniers, vigilance et organisation sont primordiales.

Attention à la tête

  • Les premières semaines, un nourrisson passe la majeure partie de son temps à dormir, mais n’est pas à l’abri d’une chute.
  • La tête est alors la première touchée, car elle est proportionnellement plus lourde que celle de l’adulte (1/4 de son poids jusqu’à  2 ans)
  • Le cou du nourrisson est d’une faible musculature ce qui le rend encore plus fragile.

A savoir !

  • En voiture, utiliser un dispositif “dos à la route” est indispensable jusqu’à ce que l’enfant ait au moins 18 mois ou atteigne 13 kg.
  • En cas de choc, les tractions exercées au niveau du cou sont 10 fois moins importantes et les risques de lésion de la moelle épinière sont amoindris.

VIGILANCE TOTALE ET PRUDENCE OBLIGATOIRE

A la maison, ne jamais laisser un bébé seul sur une table à langer, même pour un bref instant et même si elle possède des rebords.

  • Dans la baignoire, même si bébé est installé dans un transat de bain (qui n’est pas un dispositif de sécurité), ne pas le laisser seul: il peut se noyer dans très peu d’eau et en 30 secondes seulement.
  • Même si un nouveau-né ne gigote pas trop, respecter les règles de sécurité préconisées pour l’utilisation du matériel de puériculture (aux normes NF): toujours attacher le tout-petit dans sa poussette ou dans son transat et plus tard dans sa chaise haute.

BÉBÉ GRANDIT… LE RISQUE AUSSI !

  • A partir de 4 mois, le nourrisson gesticule de plus en plus, commence à se mettre sur le ventre parfois à ramper: il s’entraîne ainsi à attraper les objets et à les porter à sa bouche (et ce jusqu’à 2 ans).
  • Vers 8/9 mois, il commence à  se déplacer ou à se hisser: il devient vital de protéger ou mettre en lieu sûr tout ce qui est potentiellement dangereux – électroménager (four, mixeur..) ustensiles de cuisine, produits ménagers, médicaments, piles, cosmétiques, cacahuètes… Le bébé s’expose aux risques de brûlures (aux séquelles plus graves que chez l’adulte), d’étouffement ou d’intoxications (15 000 cas par an chez les enfants de cet âge).
  • Rester particulièrement vigilant sur les dangers que constituent les escaliers ou les prises électriques (à protéger avec des cache-prises).
  • Enfin ne jamais laisser l’enfant seul avec un animal domestique, aussi gentil soit-il…

A SAVOIR !

Il ne faut pas oublier que l’enfant perçoit bien différemment les notions de danger, de vie et de mort.

Un prochain article abordera la période de 1 an à 3 ans.

 

vu dans MAIF. fr