Indigne, absurde et inacceptable

Indigne, absurde et inacceptable

DSC_0794

Les textes ne manquent pas pour rappeler aux élus leurs obligations de permettre aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR) une accessibilité aux équipements publics et garantir leurs cheminements.

  • Loi n° 91-663 du 13 juillet 1991 portant diverses mesures destinées à favoriser l’accessibilité aux personnes handicapées des locaux d’habitation des lieux de travail et des installations recevant du public.

  • Loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

  • Décret n° 2006-1657 du 21 décembre 2006 relatif à l’accessibilité de la voirie est des espaces publics

  • Décret n° 2006-1658 du 21 décembre 2006 relatifs aux prescriptions techniques pour l’accessibilité de la voirie et des espaces publics

  • Arrêté du 15 janvier 2007 portant application du décret n° 2006-1658 du 21 décembre 2006 relatifs aux prescriptions techniques pour l’accessibilité de la voirie et des espaces publics

  • L’article L.2143-3 modifié par la loi n°2009-526 du 12 mai 2009 article 98 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT).

Dans le bénévolat accessibilité que j’assume auprès de l’Association des Paralysés de France (APF) pour les communes, j’observe une bonne volonté générale des maires à se mettre en conformité des textes dans la réalisation des leurs aménagements.

Notre village en est une rare exception, et notre maire démontre un irrespect indigne du Handicap. A son service pourtant un maître d’œuvre, dont on ne mesure pas encore le poids de sa fonction, et un adjoint aux compétences douteuses puisque participant, sans propositions, aux réunions de chantiers.

En effet les travaux neufs de voirie réalisés rue de la Métairie cumulent un ensemble d’inepties qu’on ne peut passer sous silence.

La photo en montre quelques-unes.

Dans une réalisation classique de chaussée urbaine, le profil de la chaussée prévoit une bande de roulement assurant la circulation des véhicules et deux trottoirs latéraux assurant celle des piétons. Des bordures latérales avec une hauteur de vue évitent l’accès des voitures sur les trottoirs et assurent l’écoulement des eaux de pluie vers les collecteurs pluviaux.

Tel que réalisé sur une partie des travaux, l’arasement des trottoirs au niveau de la chaussée, fait que les voitures stationnent sur les trottoirs et que les piétons vont marcher sur la chaussée !

Pourtant la circulation des piétons sur les trottoirs et leur protection par des passages protégés réalisés en peinture blanche avec bandes podotactiles sont bien prévus pour les mal voyants. Sauf que lorsqu’ils sont sur les trottoirs, il leur faudra être très attentif pour ne pas heurter les candélabres implantés en plein milieu ! Quant aux handicapés fauteuils, il leur faudra descendre sur la chaussée, la largeur du passage restant à droite et à gauche du candélabre étant inférieure à celle du fauteuil !

Les 6 candélabres de la chaussée sont tous mal implantés !

Au raccordement sur la rue de l’Ancien Chemin Royal, une matérialisation réalisée au sol vient d’être peinte et devrait permettre de traverser cette voie pour accéder au centre du village en toute sécurité. C’est impossible pour le handicapé en fauteuil puisqu’on a fait omission de surbaisser les bordures pour le franchissement !

Enfin, pour le mal voyant, comment ne pas prendre en compte le choix d’un coloris de trottoirs contrastant avec celui de la chaussée !

J’ai réellement honte de mon village…

Jacques Pelet

15 Thoughts to “Indigne, absurde et inacceptable”

  1. Je suis de plus en plus dépitée des agissements de notre Maire, c est scandaleux . Hier le me suis promenée dans le centre du village, je n ai jamais vu autant de papiers et autres ordures sur les trottoirs !!!!!! Comment voulez vous que les touristes de passage se plaisent dans notre village . Quand retrouverons nous le Saint Genis fleuri qui nous a tant plut il n y a que cinq ans en arrière et qui nous a fait acheter pour vivre une retraite heureuse. Vivement les prochaines élections que tout change. Merci à l opposition d ouvrir les yeux sur ce qui se passe réellement en Mairie

    1. Mireille

      Moi ,ce qui m’énerve! C’est tous ces gens qui prennent des sens interdits ou qui se garent n’importent où.
      C’est tous ces cyclistes qui se foutent du monde et en particulier toute une tribu d’enfants qui descendent à contre sens la rue du cloitre.
      Le jour ou un piéton va se faire renverser par ces petits effrontés, j’espère que nous serons nombreux à nous manifester .Plus grave, si un automobiliste en renverse un, que l’on viennent pas me dire que le garnement” c’était la première fois”. Nous serons nombreux à pouvoir témoigner que cela dure depuis très longtemps.
      Parents responsables. Maire responsable? Gendarmerie responsable?
      Tous responsables mais pas coupables! Espérons que nous n’ayons jamais aucun incident, c’est tout le mal que je nous souhaite à tous.
      Mireille

  2. rose

    Bonjour samedi matin vers 4h00 du matin deux feux de voiture se sont déclarés square des provinces françaises avoisinant des maisons d’habitation à st genis. l’incendie a été éteint par les pompiers mais les deux voitures étaient complétement calcinées. le stationnement sur le square n’est pas réglementaire . Les feux auraient pu se propager sur les maisons. D’ailleurs, les arbres de la maison en angle du square sont légèrement brûlés. La propriétaire de la maison est sous le choc . Elle avait demandé à la mairie de limiter le stationnement qui est devenu abusif ( voiture sur le trottoir, camion sur le square etc) . De plus , le stationnement sur le square est devenu presque privatif : 3 voitures pour l’un, deux voitures pour l’autre …. L’espace de vie doit être respecté , si nous voulons être respecté alors respectons les autres..

    1. Sylvia Mion

      Rose, je pense que vous parlez de la petite place qui se trouve entre la rue des Jasmins et l’allée des Magnolias? Si vous regardez une carte aérienne de Saint Genis vous allez pouvoir constater qu’à vol d’oiseaux le maire et sa propriété se trouve à environ 500 mètres. Alors soyez rassurée, vous ne risquez pas grand chose, ce ne fut pas le cas malheureusement ,d’un habitant qui lui a eu la malencontreuse idée d’aller s’installer chemin de la scierie.
      Le stationnement relève de la seule compétence du Maire, comme sur beaucoup de point ,je pense malheureusement que la réponse qui vous sera apporté par la maire, si vous tentez de faire évoluer la situation sera la sempiternelle ” je ne peux rien faire”. De notre coté nous tentons jour après jour d’alerter les élus de la majorité d’un certain nombre de problème.
      Grâce à votre intervention sur notre blog, nous tenterons lors du prochain conseil de parler de cet incident. Merci à vous de nous avoir informé, un grand merci à tous ceux qui nous suivent qui font vivre ce blog et qui par leur présence dans cette rubrique montrent leur attachement à notre village.
      Sylvia Mion

  3. Frédérique LONGVILLE

    Juste une réflexion concernant la réfection du chemin de la métairie et la phrase de M. Pelet :”l’arasement des trottoirs au niveau de la chaussée, fait que les voitures stationnent sur les trottoirs et que les piétons vont marcher sur la chaussée”… Hélas, même lorsque les trottoirs sont à une hauteur légale, les voitures les envahissent et les piétons sont obligés de marcher sur la chaussée. Cela est vrai aujourd’hui dans la plupart des rues de notre village, mais aussi partout ailleurs. Dur dur d’être un piéton de nos jours et quelle galère de devoir pousser un fauteuil roulant ou une poussette! Mais la non-conformité n’est pas la seule responsable: il s’agit surtout d’une simple question de respect et de civisme. Une chose trop oubliée de nos jours, comme aurait dit ce cher St Ex!

    1. Administrateur

      Tout à fait d’accord. C’est pour cette raison que parfois il est nécessaire d’instaurer un cadre. Comme pour l’éducation, le sport, ou le bien vivre ensemble, la circulation quelle qu’elle soit a besoin parfois de limites, de règles. Malheureusement pour Saint Genis, il n’y a pas de pilote dans l’avion.

  4. Nicole

    Merci à vous pour ces enregistrements qui nous permettent de suivre toutes les réunions, quand il nous est impossible d’y participer.
    Je suis particulièrement choquée par le passage où cette dame interpelle M. le Maire en expliquant les problèmes qu’elle rencontre avec son mari handicapé qui doit se déplacer en fauteuil roulant. Aucune réponse de la part de notre Maire et je n’ose imaginer sa tête à ce moment là!
    Il ne lui reste même pas un soupçon d’humanité, c’est honteux !
    Il met beaucoup plus d’ardeur à défendre ses propres intérêts lorsqu’il parle de son terrain. Quel homme est-ce?
    C’est scandaleux!

    1. Mion

      Nicole nouvelle à Saint Genis?
      Juste pour info, ce fameux chemin de la scierie, c’est celui où habite l’autre emmerdeur!
      C’est pas de moi, c’est de notre maire. Il parlait de M Fontana.
      Notre maire n’aime pas ce village , contrairement à ce qu’il proclame ce n’est pas son village. Il est resté ailleurs ,dans ce pays magnifique………….. ses parents ont du le quitter. Lui Il n’a jamais vraiment accepté de ne pas faire partie de l’histoire du village, c’est un émigré, il n’est pas issu des grandes familles du bourg dont les noms sont inscrits dans l’histoire
      Bosc, Pagès, Cassenove,Sanac…………désolée de ne pas pouvoir les citer toutes
      C’est le charme de la province on est d’ici ou d’ailleurs et lui malgré tous ces efforts, il est d’ailleurs. Moi aussi je suis une émigrée en terre catalane, mais la grande différence entre nous, c’est que j’aime réellement mon village d’adoption, c’est aussi le cas pour un grand nombre d’entre nous.
      Sylvia Mion

  5. Un voisin

    Quand je vois mon village j’ai honte
    J’habite la rue de la Métairie et je suis heureux d’avoir une rue toute neuve et en bon état, mais quand je vais promener mon chien et que je passe par le chemin de la Scierie, je vois que tous les SaintGenisiens ne sont pas considérés de façon identique.
    Comment est il possible de laisser à l’abandon une rue avec des habitants qui doivent prendre des précautions pour rentrer chez eux, il semblerait qu’ils ne soient pas du côté du Maire, mais on les comprend.
    Monsieur le Maire un peu de civisme, vous n’avez pas le droit de montrer autant de partialité envers vos administrés.

  6. TOP Chantal

    Vous parlez de quels handicapés, monsieur Pelet ? J’ai l’impression que vous parlez des handicapés à tête brûlée, ceux qui, sans réfléchir, emprunteraient des trottoirs avec le risque de se heurter dans un candélabre. Non, Monsieur Pelet, non. Je ne suis pas d’accord avec vous. Mon mari est un handicapé mal voyant à tête blanche. Il aimerait bien sortir de chez lui, aimerait bien pouvoir emprunter une rue bien plate et sans danger. Malheureusement pour lui, il habite, Chemin de La Scierie.Connaissez vous, Monsieur Pelet, LE CHEMIN DE LA SCIERIE ? J’en doute. Car si vous l’empruntiez, vous trouveriez que le chemin de la Maitairie a pour nous, habitants du chemin de la Scierie, un avant goût de paradis.

    1. Jacques Pelet

      Chère Chantal,
      La Loi ne comporte pas d’échelle de gravité: elle s’applique.
      Par contre, la justice sanctionne diversement son non-respect.
      La façon de faire du maire à l’encontre des résidents du Chemin de la Scierie est honteuse et inexcusable pour deux raisons au moins:
      L’entretien des voiries est obligatoire dans une commune comme l’ est également celui d’assurer aux handicapés l’ accessibilité dans le domaine public.
      Un guide de l’Association des Paralysés de France (APF) pour aider tout citoyen à déposer plainte en cas d’inaccessibilité portant atteinte à la liberté d’aller et venir et au principe de non-discrimination dans l’accès aux biens et services existe.
      Si vous le souhaitez, je tiens à votre disposition la méthodologie juridictionnelle que vous pourriez utiliser.

    2. Administrateur

      Madame Top,

      nous connaissons tous l’état lamentable du chemin de la scierie. Une rue de notre village qui ne sera bientôt plus carrossable, car subissant les foudres d’un châtiment stupide et incompréhensible d’un maire, dont l’incompétence, l’esprit de vengeance et la mégalomanie tyrannique, n’a fait que discréditer la fonction, le village et la communauté de communes pour le plus grand malheur des Saint Genisiens, qu’il se plaît aussi à diviser.

      Nous comprenons tout à fait votre peine, votre rage pour cette injustice qui cloue votre mari entre vos murs. Oui, ce chemin est impraticable pour beaucoup de personnes à mobilité réduite, pour toutes les personnes âgées dont il se moque éperdument et… et pour tous les fauteuils roulants qui se voient aujourd’hui interdits des trottoirs de rues « restaurées » .

      Mais ne vous trompez pas. Le seul responsable, tout le monde connaît son nom. Il sévit aussi bien parmi la population que les employés communaux, les jeunes, les commerçants. Son incapacité associée à celle de son équipe ont transformé en moins de dix ans, un carrefour des Albères en un village qui aura bientôt perdu tout son éclat d’antan. Un village où l’on ne fera que passer, car, aucun intérêt.
      Le responsable à tous nos maux est tout simplement le maire, aidé considérablement bien par ses adjoints et ses conseillers qui trouvent encore le moyen de justifier ses actes, même celui d’essayer de s’enrichir avec des terrains inconstructibles, tout en cachant cette information au conseil.

      Les personnes de cet acabit ont toujours existé, car il est plus facile, ou plus payant de suivre que de se dresser pour ce qui est juste.

      Espérons simplement que d’autres n’aient pas définitivement jeté l’éponge, et qu’ils ouvrirons les yeux avant qu’il ne soit trop tard.

      L’équipe.

  7. pezin podsiadlo

    Bonjour, j’ai acheté à St genis il y a maintenant 1an. L’ancien propriétaire ne m’a pas informé que sur le square le long de mon mur de maison stationnait un camion . Pourtant l’accés au lotissement est interdit au 3.5t panneau à l’entrée du lotissement.
    de plus, il s’agit d’un square est le stationnement n’est pas réglementaire J’ai pris contact avec Monsieur le Maire par deux fois, puis j’ai adressé un courrier à MMe La préféte et M. le sous préfet devait saisir le maire à ce propos. Ce chauffeur m’a dit connaître le Maire, et je me rends compte qu’il doit être lié car rien ne bouge. D’après le chauffeur , le Maire lui aurait dit de continuer à se garer sur le parking quitte à bloquer l’emplacement, que en parlant de moi, Mademoiselle ne va pas faire sa loi. Or, je ne demande pas grand chose juste que ce camion se gare ailleurs, il y a des parkings face et à côté de la gendarmerie je ne comprends pas la réaction du maire ni pourquoi il pousse les villageois à faire des infractions …
    Cordialement

    1. Administrateur

      Cette façon de faire du maire “d’autoriser l’interdit” est habituelle dans le village.
      Par exemple, en matière de clôtures sur domaine public, le règlement d’urbanisme du village stipule dans son article UB 11 – Aspect extérieur – 6. clôtures:
      a) Les clôtures doivent être traitées simplement dans l’esprit local traditionnel : murettes en matériaux apparents ou talus plantés. Les murettes enduites doivent répondre au précédent paragraphe “matériaux”. b) La hauteur des clôtures sur voies sera fixée après consultation des services compétents, en considération des problèmes de visibilité, de sécurité et de topographie, sans pouvoir excéder 1,30 mètres. La hauteur des clôtures sur limites séparatives est limitée à 1,80 mètres. Si les clôtures sont établies sur mur bahut, celui-ci ne peut excéder 0,80 mètres au-dessus du niveau du sol, et 0,20 mètres au-dessus du niveau du sol dans le périmètre susceptible d’être soumis à risque d’inondation. La hauteur des clôtures de la gendarmerie pourra excéder les hauteurs indiquées ci avant, et atteindre 1,80 mètres maximum, compte tenu des contraintes spécifiques liées au fonctionnement de cet établissement.
      Ce qui interdit la réalisation des clôtures pleines sur 2m.
      Mais si vous vous rendez en mairie pour solliciter une autorisation, il vous sera répondu: “vous pouvez la réaliser, mais ne demander pas une autorisation écrite, elle vous sera refusée. Par contre nous fermerons les yeux”.
      Attention cependant à ceux qui dérogent à la Loi. Un recours juridique auprès du procureur de la République pour mise en conformité pourrait être engagé contre eux, frais à leurs dépens, et une procédure pour abus d’autorité engagée contre le maire et son adjoint à l’urbanisme délégué.

    2. Administrateur

      Merci de nous laisser vos coordonnés en page contact. Nous ferons suivre aux élus de l’opposition.

Comments are closed.