Le croque-mitaine a encore frappé

“Connaissez-vous Croque-mitaine
Miton, miton, mitaine
Il a deux yeux grands et perçants
Une grande bouche, de grosses dents”

Il fait froid en hiver, mais il fait chaud en été. La paternité de cette évidence pourrait fort bien être attribuée au Marquis de la Palisse, mais cela serait sans compter sur les écoles de saint Genis des fontaines où il y fait très froid l’hiver, et très, mais très très chaud l’été.
Après avoir supporté durant de nombreuses années des températures extrêmes, obligeant nos petits chérubins à rester en  blouson dans leurs classes (voir notre article : 16 degrés à l’école) la direction du primaire s’est heurtée à nouveau à un petit problème climatique.

En effet,  même si nous ne pouvons, après avoir subi trop longtemps les frasques de journées aussi mornes que venteuses, que nous réjouir en appréciant pleinement le retour du beau temps, nous ne devons pas oublier que la chaleur de notre bel astre précède bien trop souvent de multiples inconvénients. Pour nos seniors, ils peuvent par exemple être fatals. Mais qu’en est-il de nos enfants qui restent dans leur classe, là où les températures avoisinent les 35 degrés ? Eh oui ! les problèmes d’isolation sont souvent à double tranchant.  À Saint Genis des fontaines, nos petits bouts de choux grelottent dans leurs classes trois mois de l’année puis transpirent à grosses goutes le reste du temps, en suppliant la cloche de sonner. Si avec ça, nous arrivons à leur faire aimer l’école ! Ceci pourrait avoir de graves conséquences si la direction ainsi que l’ensemble du personnel n’étaient pas aussi consciencieux. Heureusement, ce n’est pas le cas, car ils se sont empressés d’en informer notre maire pour qu’il puisse trouver une solution et il la trouva.

— «  Ils n’ont qu’à faire des éventails avec des feuilles en papier ! »

Eh oui, comme disait ce mémorable spot publicitaire : ” à Saint Genis des fontaines, nous n’avons pas de pétrole, mais nous avons des idées”, idiotes peut-être, mais des idées tout de même. Maintenant, nous sommes curieux de voir quelles tournures vont prendre les événements. Nous craignons surtout qu’en guise de représailles, les tableaux soient confisqués et le dessert de la cantine supprimé.

Visiblement, certains de nos concitoyens ont beaucoup moins de voix pour des agissements aussi ineptes. Ceux qui criaient, trop fort, leur incompréhension quant aux actions d’un maire qui “en fait beaucoup pour nos enfants…” doivent se tromper de village, de mairie, ou bien ils ont trop à perdre pour l’ouvrir à bon escient. Et ! Où se trouve notre première adjointe ? Elle qui nous assure de la grande utilité de terrains de tennis couvert à 800 000 euros pour que puisse se protéger du soleil une centaine de nos 2800 habitants… Ah ! ça c’est du social, bravo !
Ne souriez plus à la question : ont-ils bien toute leur tête ? Mais demandez-vous ce qu’il y a de cohérent dans tout ça.

Récapitulons,
Une réserve de plus de 2 500 000 €
Construction d’une nouvelle mairie avec un gros fauteuil qui pivote pour le maire : 1 000 000 €, minimum c’est lui qui l’a dit.
Des terrains de tennis couverts pour se protéger du soleil : 800 000 €,
deux écoles obsolètes,
des rues dans un état lamentable,
des jardins d’enfants aux allures de terrain vague,
aucune sécurité au centre du village pour les piétons,
aucun accès pour personnes à mobilité réduite pour nos bâtiments,
une vieille salle des fêtes plus aux normes qu’il faudra restaurer,
une partie de la population qui hait l’autre,
et un endettement communal sur plus de 30 ans pour une gendarmerie intercommunale qui n’est pas sûre de rester en activité encore longtemps…
Eh bien, mes amis, nous allons devoir nous serrer les coudes, car les choses ne sont pas prêtes à s’arranger. Notre cher carrefour des Albères n’est plus maintenant qu’un petit chemin rocailleux qui fait sourire nos voisins et les herbes folles qui y gagnent du terrain.

En parlant de cela, ou d’un rond-point qui a perdu de sa superbe, « vous savez qui » disait :

— “nous nous sommes laissé dépasser par les mauvaises herbes…”

D’abord, je ne pense pas que ce soit, que par les mauvaises herbes sinon, nous tiendrons le remède à la crise, au chômage, et à la précarité en général, avec le Roundup. Oui, nous ne sommes pas encore au tout écologique à Saint Genis, il ne faut pas non plus rêver.
Les enfants, je dis, «vous savez qui», car il y a des personnages dont il ne faut surtout pas prononcer le nom, tout comme le croque-mitaine, car le pire pourrait arriver.

Allez, tenez bon les enfants, il reste encore cinq ans. Vous êtes tout de même l’avenir de ce village.

Qui a eu cette idée folle Un jour d’inventer l’école...

5 Thoughts to “Le croque-mitaine a encore frappé”

  1. Gaelle

    Nouvelle sur la commune je viens de découvrir votre site.
    J’ai deux interrogations:
    Le problème du chauffage et de la climatisation de l’école maternelle est-il réglé à votre connaissance?
    Pourquoi alors que vous vous revendiquez de l’opposition ,n’avez vous pas de membres reconnus et actifs au sein des parents d’élèves? A ma connaissance je n’ai pas eu vent d’action de votre part.
    Merci pour votre réponse
    Gaelle

  2. le poil à gratter

    Une suggestion et rien que du vécu !
    Il y a quelques années alors que j’enseignais sous d’autres cieux, au nord du Tech, ma classe était installée dans un préfabriqué, où soufflaient le chaud et le froid mais pour le chaud je n’ai guère eu la possibilité de tester. Sur ordre du maire le chauffage était coupé tous les vendredis soir, nous gelions donc le samedi et le lundi aussi puisqu’il fallait à la chaudière le temps de se remettre en marche. A force de lassitude et ne pouvant faire entendre à la mairie que la classe était occupée tous les samedis par des enfants de maternelle qui se pelaient en ma compagnie, j’ai débarqué une fois un samedi matin avec toute la classe en mairie, qui plus est un jour de mariage. Crayons feutres, papier et une consigne faîtes ce que vous voulez! les enfants dont mon bon maire doutait de la présence ont fait ce que bon leur semblai … ce que font des enfants joyeux donc. Je n’ai plus eu ensuite à déplorer de geler dans le préfabriqué.
    Voilà une suggestion à adapter, les enseignants sont créatifs par nature. Chers collègues inventez !

  3. DUNYACH Jean Pierre Citoyen et contribuable

    Rassurez moi, dites moi que ce n’est pas vrai, que notre bon maire ne peut avoir dit ça ! Qu’il a pour tous les administrés la même considération qu’il a pour certains.
    Et pas un parent ne l’aurait interpellé ?? Ne l’aurait assis avec les enfants pour qu’il apprécie les éventails ? Dites moi qu’il est faux que la sortie à Sigean a été annulée, car “faut choisir entre la sortie et les travaux d’isolation”, vite rassurez moi ! Certains disent qu’il n’est bon à rien (pas moi, pas moi), mais alors, il serait mauvais en tout ? Sauf affaires, disent les mêmes.
    Il est vrai que quelques mauvaises herbes fructifient dans le village. J’en ai vu.

    1. Mireille

      Je l’attends à l’école!. Lui qui n’y a rien appris, il saurait faire des éventails?
      Vous me rappellerez le nom de sa maîtresse .
      Allez chiche Monsieur , venez donc faire un atelier à l’école, vous y montrerez à nos chers bambins comment un Maire réalise un bel éventail.
      Dans le même temps, vous expliquerez aux parents que vous avez vraiment, mais alors vraiment, besoin d’une nouvelle mairie.
      Pendant que votre première adjointe, votre assistante du jour qui n’y a plus ses enfants nous expliquera l’importance primordiale, d’avoir un tennis couvert en terre battue. Parce que le tennis couvert, il existe déjà. C’est la communauté de commune qui l’a payé, dans notre toute nouvelle salle polyvalente.
      Si les propos rapporté sont vrais? Alors là oui, je pense que nous devons vraiment agir tous ensemble, quelque soit nos opinions.
      En attendant, heureusement que ce blog existe. Mais franchement ce Maire… Je me demande qui l’a élu?

      Mireille

      1. Annick Gayton

        Je vais vous raconter ce qu’il se passe à l’école d’un petit village du Vaucluse où sont mes petits enfants.
        Ils viennent de partir en classe verte dans les hautes Alpes, ils y ont fais :
        – une randonnée à cheval
        -une randonnée à velo
        – une matinée. ”Accro branche ”
        – une matinée d’escalade avec un moniteur
        Le tout pour 150€ par enfant
        Combien ont paye les enfants de l’école de St Genis pour leur classe verte à Matemale sans aucune activité de proposée ? 300€
        Ils benificient aussi d’un centre aéré sur place organisé pour que les enfants puissent également par un système de navette allez aux activités auxquelles ils sont inscrits : foot, rugby, danse, judo, tennis, etc.. car oui il existe aussi dans ce petit village, une école de foot, de rugby, de tennis, de danse et il y a aussi une piscine où les enfants vont pendant les cours de gym, en juin et septembre !
        Ah j’oubliais, pendant la période scolaire les élèves peuvent participer à des cours de poterie , de peinture, de musique etc… et ne sont pas aux 4 vents ! Le plus beau, dans leur classe il fait bon hiver et en été, il y a une température normale !!!
        Qand on veux on peut !
        Je précise aussi que ce MAIRE est réélu depuis 4 mandats. Et lorsque on le rencontre, il dit bonjour !

Comments are closed.