Logement abordable

L’Etat et les intercommunalités se mobilisent pour le logement abordable et l’habitat durable

La seizième Journée annuelle des présidents d’agglomérations et de métropoles, organisée le 22 juin  par l’Assemblée des communautés de France (AdCF) et France urbaine, a permis à la ministre du Logement et de l’Habitat durable, Emmanuelle Cosse, d’exposer les bases d’un partenariat avec les intercommunalités pour un “plan de mobilisation des énergies pour me logement abordable et l’habitat durable”, plan annoncé le 8 juin dernier. La ministre a proposé des actions concrètes pour accompagner les collectivités territoriales et “développer des solutions adaptées aux besoins des territoires”. Un réseau des collectivités territoriales pour la mobilisation des logements vacants sera lancé par l’AdCF et le ministère du Logement et de l’Habitat durable. L’objectif étant de loger 115.000 personnes par la mobilisation de 50.000 logements en trois ans.

C’est ainsi qu’il est prévu notamment de produire un “cahier d’exemples” d’initiatives locales en termes d’incitation et de soutien financier aux propriétaires ayant des logements vacants, ou encore de renforcer le rôle des plateformes de la et d’encourager les ménages à se saisir davantage des aides financières er accompagnements proposés. Là aussi, les bonnes pratiques devraient être davantage partagées et les modèles les plus efficaces diffusés. Un club des initiatives locales pour la rénovation énergétique devrait voir le jour à cet effet. Il s’appuiera sur l’Agence nationale de l’habitat (Anah) et l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

…………………………………………………………………………….

Les élus de l’opposition attendent avec impatience les propositions de notre première adjointe. En effet, lorsque nous avons  proposé pendant  la réunion de concertation sur le PADD de réserver les terrains constructibles du centre-ville aux futurs logements sociaux ou à la création d’un lotissement communal en lieu et place des futurs terrains de tennis couverts, il s‘est installé un silence quelque peu étrange !

Vous ne retrouverez pas dans le compte rendu du conseil municipal cette intervention. Ils n’ont pas souhaité informer la population. Par contre, vous pouvez la découvrir en écoutant l’enregistrement intégral proposé sur notre blog.

Comme pour d’autres  sujets, le maire et sa première adjointe n’aiment  pas vraiment, et ce malgré ce qu’ils prétendent, que l’opposition leur fasse des propositions. Alors que nous ne sommes qu’à votre service, tout simplement, et que nous nous attachons à n’oublier aucun Saint Genisiens, qu’il ait une bonne situation, qu’il soit dans la difficulté, jeunes, seniors, de tous horizons et de tous milieux sociaux. 

Alors nous pouvons tous continuer à écouter les affabulations et les boniments de l’équipe municipale en place, mais il est important de savoir que depuis deux ans, une centaine de courriers, de mails, ont présenté nos propositions sur des sujets aussi divers que variés. Nous avons, proposé une méthode de contrôle de la comptabilité, rappelé l’obligation d’inscription des travaux de voirie, demandé la vérification des règlements de factures ne correspondant pas aux appels d’offres, des versements de subventions aux associations qui n’ont pas fait l’objet de proposition lors des conseils, alors que d’autres ont purement et simplement été bannies de notre territoire. Nous avons dénoncé le non-respect du droit de proposition de l’ensemble des élus, et demandé que la moitié des électeurs qui n’ont pas soutenu le maire actuel soit respectée, que leurs voix soient entendues. La liste n’est pas exhaustive.

Ces propositions qui nous semblent aller dans le sens du bien commun n’ont jamais été pris en compte. Visiblement elles ne vont pas dans leur bon sens, celui du maire et de ses adjoints.

 

5 Thoughts to “Logement abordable”

  1. Gayton Annick

    Représaille c’est la seule arme que sait utilisée notre maire car elle ne demande aucune réflexion . C’est aussi l’arme utlisee par les faibles qui ont besoin de ce faire remarquer !
    Sachez qu’au mois de septembre je vous dévoilerai les représailles qu’il a utilisé ainsi que sa 1ere adjointe contre une catégorie de personne qui a voulu s’opposer à eux pour faire valoir leur droit !!!!

  2. DUNYACH Jean Pierre citoyen et contribuable

    Il convient de ne plus oublier une nouvelle nuisance bien répertoriée, si l’on s’en donne la peine : pollution due aux véhicules, notamment les particules fines issues des diesels. Et comme ces particules doivent tôt ou tard redescendre, l’emplacement entre route express et sénioriales est bien situé, avec un peu de tramontane !

  3. Dominique

    La commune possède grâce au promoteur des Seigneuriales un joli terrain acheté 1€ ,une partie a été mis à la disposition de la communauté pour réaliser la salle polyvalente, même si le reste, près d’un hectare se trouve sur une zone inondable sachant que la réalisation d’un bâtiment sur piloti augmente le prix d’environ 15%, compte tenu du prix du terrain, se serait effectivement l’occasion de donner à une partie des habitants de Saint Genis la possibilité de ce loger à moindre coût. Mais ne rêver pas notre premier magistrat va d’abord réaliser sa très très chère mairie. Pourtant j’ai souvenir d’avoir entendu sa belle soeur se montrer très très agressive avec les personnes qui ne voulaient pas de logements sociaux sur la commune, lui même ayant la rancune tenace ne répare pas le chemin de la scierie parce que dans cette rue habite le président de l’ADREP.
    Dominique

    1. Pierre FONTANA Président de l'ADREP

      Réponse à Dominique : Concernant les Sénioriales, nous sommes dans l’exemple même d’une spoliation, en 2000 les Bâtiments de France interdisent la construction de la moitié des Sénioriales sur cette parcelle au prétexte que cela gène la vision sur le centre historique du village et en 2015 ils autorisent la construction d’une salle polyvalente ! (vous pensez magouille ?)
      En 2014 le Maire achète les terrains Rolland où il veut construire sa Mairie, des tennis et un boulodrome pour que cela devienne la nouvelle centralité. Il se moque pas mal de faire des logements abordables car on est là en plein centre ville où il serait normal de faire du logement et non du sportif, que toutes les autres communes mettent en périphérie.
      Je ne suis pas contre les logements sociaux, je suis pour qu’ils soient implantés de façon intelligente dans le village.
      Au lieu de ça, le Maire qui dit volontiers que la loi c’est lui, prévoit de faire des logements en proximité de la voie rapide, supprimant des vergers et mettant les futurs habitants près des nuisances routières et en zone inondable.
      Vous aurez compris que nos avis (celui du Maire et le mien) divergent et qu’en représailles il a décidé de ne pas entretenir le Chemin de la Scierie où j’habite, infligeant une punition injuste à ceux qui y habitent et qui n’y sont pour rien !

      1. polo

        C’est la marque des irresponsables, imbéciles, incompétents et égocentriques.

Comments are closed.