PLU, parce que je le vaux bien.

Vous trouverez ci-dessous l’enregistrement audio de la présentation des volontés et consignes du maire concernant l’élaboration du PLU. Il appelle cela une réunion publique, mais comme à l’accoutumée, toutes les questions importantes seront écartées.

Ply

Après l’avoir caché à l’ensemble du conseil en ayant quand même participé aux débats, ni le maire ni sa première adjointe ne toucheront un mot sur ses terrains inondables, devenant remblayés et constructibles par un grand coup de baguette magique.

Nous ne le souhaitons pas, bien entendu, mais si une catastrophe devait survenir dans le futur, tout le monde étant informé la justice n’aurait pas de mal à trouver des responsables.

Pour tous ceux qui ont le cafard avec les beaux jours qui tardent à venir et les difficultés sociales grandissantes, nous vous conseillons la partie ou le maire explique à une personne du public commentant la future possible évolution de l’urbanisme et des infrastructures comme les écoles qui ne suivent pas, que l’on pourrait très bien faire des classes dans la cave Pous.
Fou rire assuré !
Pour rappel, la « cave Pous » est le bâtiment situé entre l’école et la cave Pages. Ce bâtiment devait accueillir les enfants en septembre 2014 pour y organiser des activités dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires.
Enfin, c’était une de ses promesses de campagne, mais comme il l’a dit, les promesses ne sont faites que pour les élections.

Elle a été promise tour à tour pour la mairie, pour le centre médical, aux pharmaciens, avant que le maire ne revienne sur le fait que ce n’était pas possible étant donné la fragilité des bâtiments. Il l’avait lui-même fait démolir les cuves qui tenaient alors l’armature. Le contrôle de la société SOCOTEC allant dans ce sens. C’est ballot ça ! Il y aurait sûrement moins d’erreur de ce genre s’il devait le faire avec son argent.

Un grand humoriste français malheureusement décédé, aurait pu dire : « Je me MARRE !!!»
Aujourd’hui, notre maire pense que l’on pourrait y faire des classes pour les enfants, et ben tiens! Il en faudra quand les plus de 200 logements seront créés sur Saint Genis. Une sacrée augmentation d’habitants, ça ! C’est bon pour les indemnités de maire, non ?

Au moins, on sait ce qu’il pense des enfants de Saint Genis, lui qui avait déjà jeté par-dessus l’épaule le fait qu’il n’y ait pas de préau pour les abriter de la pluie. « Pas grave, il ne pleut pas ici. » Après qu’il est balayé d’un geste les températures extrêmement basses à l’intérieur des classes. « Pas grave, il ne fait pas froid ici ». Ils sont tombés d’accord avec sa première adjointe pour dire qu’ils n’avaient qu’à s’habiller un peu plus, ou bouger, faire du sport. C’est bien le sport, ça réchauffe. Et le sport, ça oxygène aussi, non ? Même le cerveau.

Vous l’aurez compris, pour tous ceux qui n’ont pas assisté à ce grand show burlesque, joué par notre maire, la première adjointe, l’adjoint à l’urbanisme, plus, les représentants d’info concept venus justifier en nombre leurs honoraires, un écologue qui nous à expliqué… on ne sait plus trop quoi et un avocat qui n’a pas pu répondre correctement à la seule question que Sylvia Mion, conseillère de l’opposition lui posait, et bien, vous avez vraiment loupé quelque chose.

Nous, équipe du blog « Aujourd’hui, ensemble pour Saint Genis » nous sommes dans l’obligation de reconnaître que le maire bafouillant et ne répondant qu’à moitié à des citoyens, sans oser les regarder dans les yeux, est un spectacle certes pitoyable, dommageable pour nous tous, mais d’une rare intensité.

18 Thoughts to “PLU, parce que je le vaux bien.”

  1. Longville

    Je n’avais pas vraiment l’intention de m’exprimer sur le PLU qui nous a été présenté il y a peu et puis voilà que des faits nouveaux viennent d’intervenir qui méritent quand même que l’on s’y arrête.
    Depuis 1910, à Paris, la Seine n’avait plus jamais fait parler d’elle, certes les voies sur berge sont épisodiquement inondées mais globalement cela s’arrêtait là sauf peut-être en 1982. Tout un réseau de barrages réservoirs a été mis en place au fil des décennies pour protéger la capitale, au grand dam des populations des départements voisins qui eux pâtissent parfois de la mise en sécurité de la capitale.
    Aujourd’hui, les records de 1910 et 1982 sont atteints, pulvérisés même malgré toutes les précautions prises.
    Réchauffement climatique ? Peut-être mais pas uniquement !

    Nous ne sommes pas à Paris, mais si vous allez faire un tour sur l’atlas des zones inondables que propose la DREAL Languedoc Roussillon et que vous cliquez sur le lien ci-dessous et de suivre les indications :
    http://www.languedoc-roussillon.developpement-durable.gouv.fr/atlas-des-zones-inondables-azi-par-bassin-versant-r997.html?page=rubrique&id_rubrique=997&id_article=1801&masquable=OK

    Vous pourrez constater que beaucoup de zones de St Genis sont en zones inondables, avec un risque plus ou moins modéré certes, mais avec un risque quand même !
    Alors que fait-on ? On balaie le risque d’un revers de main, en se disant « Ce serait bien le diable ! », on dort sur nos deux oreilles (c’est pas pratique) en faisant confiance aux bassins d’orage ou on joue la carte de la précaution est on abandonne tout projet comportant un minimum de risque ?
    Parce que n’oublions pas que plus l’urbanisation gagne du terrain, moins l’eau a de facilité à s’évacuer, sans compter que dans notre cas la voie de contournement du village peut bien un jour se transformer en barrage !
    A Paris les sols n’absorbent plus car gorgés d’eau mais ce serait tout aussi catastrophique si les sols étaient trop secs, dans ce cas l’eau ruissellerait sans avoir le temps de s’infiltrer, un scénario plutôt typique des zones méditerranéennes aggravé lorsque les constructions en zones inondables se multiplient ! Il suffit de regarder les reportages pris d’hélicoptère pour en être convaincu !

    1. Gayton Annick

      Pourquoi ”La pie grièche ” ?
      Comme nous l’avons souligné à plusieurs reprises, ce que souhaite protéger notre maire, c’est la zone Nord de St Genis où :
      – Niche un terrain lui appartenant.
      – La protection de la tranquillité du Mas Frère ( construction d’une Rambla ) où niche la première adjointe.
      – La protection et la rénovation de quelques mas ( certains nichants du côté de Castell de blé ).
      Info concept qui comme on l’a vu lors de la présentation du projet connait bien St Genis, nous a parlé de la ”pie grièche ” à protéger.
      Ce que nous devons savoir :
      -En languedocien : les pies grièches sont appelées ” Tarnagas ”ce qui veut dire : ”Idiots ”
      -En vieux français : ”grièche ”est une personne aigre et querelleuse.
      Alors qu’une grièche veuille nous prendre pour des grièches, ou qu’une personne aigre et querelleuse veuille nous prendre pour des idiots, c’est peut-être là, ce qu’infoconcept et l’écologue de la Dreal ont voulu nous faire comprendre.
      Donc c’est n’est pas forcément cette pie que notre bon Maire veut protéger !

    2. Sylvia Mion

      Souvenirs? En 2004 le ministère de l’environnement demandait aux préfets et ne particulier le notre, d’interdire toutes constructions pouvant être utiles à la prévention civile dans toutes les zones inondables même d’aléas faibles. C’est le cas pour notre nouvelle salle polyvalente.
      A l’époque, j’ai écrit: à la Préfecture, à la communauté, au ministère de l’environnement, personne n’a bougé ,mais plus surprenant, dans sa réponse la Préfecture m’indique que grâce à la construction de cette salle il y aura moins de risque par rapport aux habitants puisque cette zone était prévue pour recevoir des pavillons!
      Sur un autre point l’état de nos chemins et routes, les élus de l’opposition ont fait part à la Préfecture de la dangerosité de certaines zones du village.Réponse de mon interlocuteur” Madame Mion votre courrier sera très utile si jamais quelqu’un se blesse dans vos rues, il pourra ainsi beaucoup plus facilement attaquer le maire qui n’aura rien fait”
      Vous y croyez pas ?j’ai la copie des courriers?
      Ce village a les élus qu’il mérite, mais ce département à des représentants ………..Je vous laisse finir la phrase
      Sylvia Mion

  2. Nathalie

    Avec toutes ces inondations, tous ces gens dans la peine et peut-être des blessés, nous nous avons un maire qui fait tout son possible pour faire passer ses propres terrains inondables en constructible ! C’est DEGUEULASSE, mais ça lui ressemble tellement. Ça va lui rapporter un bon petit pactole !!! S…….

    1. christian

      Pas seulement peut-être que notre maire peut courir sur l’eau qui sait?

  3. DUNYACH citoyen et contribuable

    Question subsidiaire : le futur boulodrome et les futursterrains de tennis devenant le centre du village (bien qu’en en dehors de celui-ci), que devient l’espace libéré de plus de 2 000 m2 ? Info Concept ne propose rien. Le responsable de l’environnement n’y signale pas de pie grièche, ni de guêpier, ni de tortue lépreuse (espèce en danger et non protégée). Alors ? La mairie, un centre médical, une ouverture sur l’arrière ? Creusez vos méninges et une tringle à rideau à gagner pour celui qui proposera l’idée de l’année. Ne comptez pas sur le Conseil, sauf si opportunité sonnante et trébuchante.

    1. Mion

      Je propose éventuellement un jeu de piste, ouvert à tous, imitant le jeu de l’oie.
      Case importante et indispensable pour la bonne compréhension du jeu: la prison!
      Dépenses inutiles, directement en prison.
      Etudes inutiles, directement en prison.
      Prise illégale d’intérêt directement en prison.
      Abus de pouvoir, directement en prison.
      Un peu d’humour dans ce monde de bruts ,voilà comment je conçois mon rôle au sein de ce conseil de fantoche, même si comme me l’a justement fait remarquer une adjointe, nous ne sommes pas au théâtre lors de ces conseils insipides sans odeur sans saveur, heureusement, pour moi et mes collègues de l’opposition, ils nous restent l’humour pour supporter les basses attaques de ces consuls temporaires de l’histoire du village.
      Ils pensaient nous museler, faire taire le bon sens paysan que nous portons tous en nous? Faudra bien voir leur tête, quand enfin ,ils viendront expliquer ce qu’ils ont fait: de beau, d’utile, pour Saint Genis.
      Pour le moment nous retenons une salle polyvalente fermée !
      à suivre
      Sylvia Mion

  4. habitant st genis

    Vivement que les elections approches pour du changement et surtout des reponses a nos questions pour l avenir de la commune et nos ecoles plutot que rire avec un humour de gamïnerie plutot que repondre aux questions qui preocupes les habitants d ailleur j ai bien envie de m investir a aider l opposition a faire campagne prochaine election meme si je connais pas trop en politique mais pour que enfin cette commune soit plus armonieuse et propre car l entretien de la commune laisse a desiree

  5. DUNYACH citoyen et contribuable

    Info Concept nous a présenté une tâche rose sur leur vues peu lisibles : un complexe médical en zone industrielle. Faut savoir que jamais le maire n’a contacté les docteurs, alors, pour décider d’un projet ? Sans bien réfléchir, une solution semble sauter aux yeux. Face au cabinet médical, une verrue menace ruine, un hangar dont le toit commence à tomber (bonne affaire pour les toubibs). Et c’est bien en centre village, le vrai centre. Une discussion avec le propriétaire doit s’envisager.

    1. Mion

      Une commune ne peut être aménagé correctement que lorsque l’ensemble de ces habitants participent en engageant un vrai dialogue avec les élus.
      A ce jour aucune des propositions faite dans le cadre de l’étude du PLU n’a été retenue. Par exemple : pour satisfaire les très nombreux habitants (8 inscrits officiellement comme demandeurs de logements à loyers modérés), pourquoi ne pas prévoir les tennis près du stade et utilisé la zone en centre du village pour construire les logements? Pas de réponse. Pourtant quand on veut attirer des familles la proximité de l’école est une priorité non?
      Et toujours la même question pourquoi avoir acheté les terrains Fabrese (un peu plus de 6 hectares propriété de la commune) si on ne pouvait pas construire à cet endroit?
      Notre maire se vante d’être un bon gestionnaire, alors juste un rappel, gérer c’est prévoir, heureusement pour lui une commune ne peut être en faillite, pourquoi? Tout simplement parce qu’il suffit d’augmenter vos impôts pour payer les dettes.
      Croyez bien que si nous n’étions pas intervenus vigoureusement l’année dernière vos impôts auraient déjà augmentés, les habitants de Saint Genis sont riches. C’est du moins le message que le maire fait passer à qui veut l’entendre , ignorant ainsi la pauvreté d’une bonne partie des habitants. Lui dont le père avait un établissement d’exportation de fruits ,n’a aucune excuses lorsqu’il ignore les revenus, souvent inférieurs au seuil de pauvreté, d’un bon nombre de Saint Genissiens qui ont cotisé lorsque les patrons voulaient bien les déclarer, à la trop célèbre caisse de retraite agricole
      Sylvia Mion

    2. christian

      Monsieur DUNYACH,
      c’est pas vrai!

      le hangar est devenue maintenant “batiment patrimoine historique” et le propriétaire est le roi NAVARRO Pierre Jean 1 un bon copain de notre”roi” Raymond”
      et en plus c’est dans le centre de Saint Genis –
      Il faut préserver le centre historique et son patrimoine bâti et traditionnel
      alors ne touchez pas !

      1. Mion

        Monsieur Navarro inscrit sur les listes électorales alors qu’il habite Perpignan, oui je pense effectivement que c’est un ami de notre maire, car sinon il aurait été radié comme la loi l’exige de la liste, nous parlons du même individu je suppose?
        C’est vrai que là, aussi, la loi a été changé, mais nous sommes à Saint Genis” notre loi c’est moi “à encore frappé!
        Sur un autre point il y a aussi un monsieur qui porte le même nom qui est propriétaire des bâtiments construits en sorti de ville sur la route de Brouilla, le deuxième encore vide est proposé par le maire à la communauté de commune pour y créer une reciclerie. Un peu cher pour le moment, le Président hésite.CQFD.

        Sylvia Mion

        1. Des personnes inscrites sur les listes électorales de saint génis mais n’y habitant pas, il y en a et pas qu’un peu. d’autres sont censées habités ici, mais n’y sont pas. Il suffit de controler marechal joffre ou d’autres plus haut…

        2. Administrateur

          Chère Sylvia,
          La “recyclerie” prévue à St Genis se fera à Elne. Voir Indep de ce jour.
          Encore un échec pour notre maire!

  6. DUNYACH citoyen et contribuable

    Lors de cette réunion de « concertation », nous eûmes droit, comme prévisible, à une mascarade de démocratie. Je ne mets pas en cause les intervenants, qui répondent aux ordres du maire, sauf peut-être l’avocat qui a parlé, (il me semble) de vote en conseil en réponse à J. Pelet. Sortant de son rôle.
    Rappel : Info concept en est à la troisième mouture du projet PLU. Le 1° au « sud » a été abandonné pour faire place au 2° projet « sud plus ouest ». Info concept nous expose des arguments tous plus fallacieux les uns que les autres : au sud, la pie, à l’ouest, le Riveral infranchissable. Cette pie qui niche aussi à l’est, mais pas trop sur une des parcelles (ancienne ZAC). Bon, tout cela sent l’embrouille. Par contre au « Nord », là où il y a des vergers, où l’on est proche de la voie rapide et de ses nuisances, en zone inondable qui le serait encore plus avec des rues goudronnées, des toitures, etc., de fait zone enclavée par rapport au projet sud, c’est tout bon. J’oubliais, là se situent des terrains aux propriétaires identifiés, comme le maire par exemple (c’est lui qui l’a dit !). Nous trouvons dans cette zone baptisée « nouvelle centralité » la mairie future, des cours de tennis, une salle couverte, un paddle tennis (un tennis en plus petit), un boulodrome, un stade de fitness, une rambla ( !) et un city-parc. Notons que l’espace jeu derrière le cimetière a été abandonné devant les récriminations des riverains (bruit, nuisances diverses etc. même avenir pour cet espace si des habitations en sont proches). Un « centre » ubuesque, car en général ces équipements sont installés en périphérie, comme l’avait demandé une association locale, soucieuse de l’intérêt public (tout le contraire de l’équipe en place).
    Le centre est constitué habituellement par des commerces, le marché, et ici, par ce qui représente le patrimoine, laissé à l’abandon.
    Cerise sur le gâteau, Info écrit : « ce projet doit amener une valorisation de l’ensemble cloître/abbaye/villa gallo-romaine ». Info Concept doit avoir des infos que je n’ai pas, et une conception d’un centre qui m’échappe.
    Rions toutefois : Que l’on me rassure, pour clore, le maire a évoqué la possibilité de faire des classes dans la cave Pous, qui menace ruine, et au-dessus du parking face à la gendarmerie. C’était de l’humour, sinon cela fait froid dans le dos devant tant de « qualificatif laissé au choix du lecteur ». L’incompétence ajoutée à l’inaptitude à gérer une commune de la part de cette équipe est de plus en plus évidente. Si ce projet arrive au bout, je n’ose imaginer ce que sera St Génis dans 10 ans. Comme concertation, vous avez à disposition un cahier en mairie. Répété par le maire et son adjointe. Elle n’est pas belle la vie à St Génis ?

  7. Laurent Counord

    Une réunion annoncée par un courrier illisible que beaucoup de gens n’ont pas reçu y compris des élus de l’opposition, comme par hasard. Une présentation aussi minuscule, donc dénuée d’intérêt, réalisée avec un projecteur, qui n’aura pas permis d’y voir plus clair. Et des documents mis en ligne sur le site de la mairie, le jour même ou pire le lendemain, ce qui enlèvera toutes possibilités de débattre sérieusement sur le sujet ou de poser les questions idoines.
    L’estocade nous a été portée, lorsque nous avons fait remarquer que les élus de l’opposition n’avaient jamais été informés de l’évolution du PADD, du POS et du PLU, par le biais d’une création de commissions, par exemple. Le maire et ses adjoints se sont joints aux sourires de leurs invités rétorquant : « — les élus majoritaires étaient présents. »
    Outre le caractère aussi sot que niais de cette réponse, elle a l’avantage de confirmer la création de commissions municipales sans aucune représentation de l’opposition.
    Nous avons donc un despote* au poste de premier magistrat, à Saint Genis des fontaines, commune de la communauté de communes Albères, Cote Vermeille Illibéris.
    Nous le savions, et nous en avons eu encore une fois la preuve.
    Donc, félicitations à tous ceux qui acceptent, qui approuvent ou qui ratifient tous ces agissements, dont certains sont entachés de sérieuses suspicions pénalement répréhensibles.
    Votre attitude à elle seule le permet.

    Laurent Counord

    * (Larousse) Dirigeant qui s’arroge un pouvoir absolu, arbitraire, sans contrôle. Personne qui exerce une domination sur son entourage.

    1. Mion

      Oui je pense que nous allons avoir une petite explication avec les élus, l’ensemble des élus lors du prochain conseil.
      On verra bien qui rira les derniers
      Juste pour info à ce jour 185 770.32€ d’argent engagé et déjà
      118 693.68€ de réglé !
      Ils n’en ont rien à faire. C’est votre argent de toute manière et il n’y en a pas un élu de la majorité qui sait ce qui est dépensé par le maire!

      Sylvia Mion

  8. agnes

    C’est vrai que c’est impressionnant et je ne pense pas avoir vu un jour un maire de cette trempe. Vous oubliez aussi qu’il aimerait faire un centre médical entre la zac et sa zone à lui . à coté de la station d’épuration . Avec les enfants, les malades et les plus agés ne sont pas mieux lotis . avec la cave poux , ce n’est même plus des mensonges a ce niveau mais de la mégalomanie galopante . J’ai envie de crier à l’aide pour que quelqu’un vienne à notre rescousse mais j’ai comme l’impression que tout ce beau monde est de méche . Je crois que je vais m’intéresse d’un peu plus prèt pour toutes les prochaines élèctions . il faut que ca change .

Comments are closed.