Vie privée, attention !

Ayant toujours souhaité garder mes distances vis-à-vis des actions engagées par mon compagnon pour notre village et au sein du conseil municipal, pour des raisons personnelles, mais aussi familiales, je me sens contrainte de prendre la parole aujourd’hui.

J’ai assisté à votre réunion publique, monsieur le maire. Je m’adresse directement à vous, car le comportement que vous avez eu à celle-ci nous a bien fait comprendre que vous vous tenez informé de ce qu’il se passe dans ce blog et que je n’ai absolument rien d’autre à vous dire, dans la rue, au conseil ou ailleurs, que ce que je m’apprête à écrire.

À cette réunion, j ai entendu parler de surfacturation, de goudron, d’expert, de pas expert, de grillage et de prix de repas. Mais je n’ai vu qu’un maire grossier, attaquant par des mensonges et insultes pour ne pas avoir à répondre à des questions plus sérieuses qui me dépassent. Je m’en serai tenue là, je serais rentré chez moi avec comme d’habitude tristesse et dégoût quand je vois et entends la violence des gestes et des mots au service de ce que j’appellerai « la petite personne » mais voilà,
Vous m’avez attaqué. Vous avez attaqué ma vie privée et ma vie familiale en annonçant un mensonge plus gros que tout.

« Laurent Counord a fermé son entreprise, deux ans avant les élections municipales de 2014 pour se consacrer à son village…ce gros menteur… »

Vous êtes vous au moins écouté en prononçant cela ? Parce qu’il faudrait être idiot pour croire une chose pareille. Le croyez-vous ?
Il n’a pas non plus clôturé son entreprise par ce qu’il devait financièrement le faire, il l’a fait parce que je souhaitais qu’il le fasse. Parce que les rythmes d’une entreprise estivale comme nous avions sont infernaux pour tous ceux qui espèrent une vie paisible en famille avec ses enfants. Après plus de 10 ans en tant que patron de ce type d’entreprise, je souhaitais qu’il arrête.

Mais savez-vous au moins ce qu’est une création d’entreprise ? Pas une SCI, non, une entreprise qui fonctionne pour donner du travail à son patron et à ses employés ? J’en doute sérieusement après avoir entendu comment vous traitiez les entrepreneurs à cette réunion.

« …vous n’étiez pas chef d’entreprise vous ? » avez vous dis en voulant vous moquer de monsieur Pelet. C’est honteux, petit et mesquin. Je n’ose penser à ce que vous auriez pu dire s’il avait été une femme.

Maintenant, je n’en dirai pas plus, sauf que tout le monde peut attaquer son prochain sur sa vie privée, moi la première, qu’elle soit visible de tous ou cachée pour de vilaines raisons …

Je vais donc retourner à la gestion de mon foyer et à ma famille, en vous conseillant gentiment de prendre un moment, un soir de semaine par exemple, vous voyez, pour réfléchir à vos attaques, réfléchir tout cours et bien veiller à votre vie privée… pas à la mienne.

Anabelle Alves
Compagne de Laurent Counord

3 Thoughts to “Vie privée, attention !”

  1. Sylvia

    Lui chef d’entreprise? Un chef d’entreprise respecte non seulement son personnel, mais aussi tous les intervenants qui gravitent autour de l’activité de sa société. Moi ce qui m’a fait bondir, c’est de l’entendre encore une fois dire que tous les maires faisaient appel à la société de travaux publics suspectée. Sympa pour ses collègues? Heureusement ils sont intelligents, pour éviter de porter toute la responsabilité, la plupart ont créé des commissions. A Saint Genis au moins on évitera le “c’est pas moi c’est l’autre “et ça c’est une très bonne chose .
    Sa vie privée ? Peut etre comme nos rues, pleine de trous ? pour la reboucher, fait-il appel à la même entreprise?

    Sylvia Mion

  2. DUNYACH Jean Pierre Citoyen et contribuable

    Comme dit par ailleurs, merci à ceux qui n’ont pas répliqué sur la vie privée de Lopez. Pour paraphraser un sketch célèbre : « cela ne nous regarde pas ». Et pourtant, parfois, cela éclaire sur la personnalité des personnes. L’article du journal du 24 janvier ne précise pas que Pierre Aylagas est parti rapidement, gêné par les propos de notre bon maire ? On peut discuter de tout, même se disputer, mais il convient de garder le sens de la mesure et du respect de l’autre. Faut-il encore savoir ce que respect veut dire. Et pour pouvoir être respecté, il convient d’être respectable. Tout ce qui ressort de cette mascarade est que, pour ceux qui réfléchissent un peu, le maire s’est ridiculisé.
    La justice enquête ? Laissons la faire. Précision : les employés de mairie ont droit à des formations, les élus aussi. Y compris ceux de l’opposition. Il existe une association « nationale » des élus d’opposition, de tous bords, qui ont aussi accès à des formations. Si l’on veut qu’une collectivité soit bien gérée, cela semble indispensable. Certain(e)s devrait y réfléchir. Le coût est pris sur le budget municipal, et des subventions sont prévues. Alors, non, J. Pelet ne s’empiffre pas sur le dos des citoyens. Un défi : que le maire nous donne (rions) le montant consacré aux formations diverses, tout personnel confondu. Chiche ! Les renseignements sur l’ « aelo » sont accessibles sur tout moteur de recherche (association nationale des élus d’opposition). Discréditer, rabaisser, mentir etc. sont les seules armes de Lopez. Il joue petit bras, dans la seule cour qu’il connaisse, celle des petits. En attendant celle de justice ? Bon, il a sa clique, mais j’en connais qui en ont leur claque. Et dans la salle, il y en avait.

  3. Gayton Annick

    Vous voyez Françoise et Annabelle la différence entre lui et nous c’est que nous nous n’avons jamais franchi la ligne de la vie privée..et pourtant …

Comments are closed.